Connect with us

Actualité

RDC/Kwango : nouveau dg de la DPRK, André Fwampa affiche ses ambitions

Published

on

La Direction provinciale des recettes du Kwango(Dprk), l’unique régie financière de la province du Kwango, a un nouveau directeur général: André Fwampa Munongo.

Licencié en Sciences commerciales et financières et expert en fiscalité, André Fwampa vient de remplacer Masala Loka, appelé, lui, à d’autres tâches auprès du gouverneur de province.

Cette nomination, attendue la semaine dernière, vient finalement de tomber sans surprise, à la suite des réclamations de l’ABG, parti politique du député national Jonathan Wata, qui a revendiqué ce poste au nom des clauses prises avec Jean-Marie Peti-Peti, pour son élection.

Pour des observateurs, André Fwampa aura été l’homme providentiel pour cette régie et pour la province du Kwango.
Les uns vantent son expérience en gestion, les autres font confiance aux collaborateurs mis autour du nouveau promu.

Ancien petit séminariste de Saint Charles Lwanga de Katende, André Fwampa affiche derrière lui une expérience riche dans le domaine de gestion de l’administration fiscale.

En 1997 déjà, il a été engagé inspecteur à la société nationale de loterie à Kinshasa. Ayant fait preuve de fin manager, il a été élevé, deux ans plutard, au poste de chargé d’administration et finances de la même Sonal à Kikwit (en province de Kwilu actuellement).

En 2001, la Fonction publique a eu besoin de lui pour être l’un de ses formateurs. André Fwampa a marqué son temps dans le contrôle des agents et fonctionnaires de l’Etat dans l’ancienne province du Bandundu.

A l’avènement de la Commission Électorale Indépendante (CEI, ancêtre de l’actuelle Ceni, NDLR), il a brillé au concours d’engagement et a été fait superviseur provincial pour l’ancien Bandundu.

Depuis 2007 jusqu’à sa nomination à la tête de la Dprk, il a oeuvré comme Assistant parlementaire auprès du député Jonathan Wata Bialosuka (Sénat et Assemblée nationale).

Le nouveau directeur général de la Dprk a confié ce lundi soir à CONGOPROFOND.NET qu’il mettra son expertise et son savoir-faire en marche pour donner à la province du Kwango une régie financière à la taille de ses défis et des attentes de sa population.

Notons que son prédécesseur, Masala Loka, venait de dépasser ses assignations en réalisant 45 millions de francs en 6 jours (selon les informations fournies par le gouverneur lui-même à l’occasion de l’investiture du gouvernement à l’assemblée provinciale).

Pour égaler cet exploit, voire le dépasser, André Fwamba entend se déployer pour viabiliser la régie et ses services, la professionnaliser.

Il promet de travailler avec tous les services d’assiette de la province, répertorier les assujettis et sensibiliser à la culture fiscale au travers des “matinées fiscales” qu’il va désormais organiser, et imposer une tracabilité des recettes.

Ses idées proviennent du constat selon lequel la Dprk n’était organisée de manière à aider l’exécutif provincial à avoir les moyens financiers pour atteindre les objectifs de son programme.

Le nouveau directeur général de la Dprk entend aussi couvrer l’ensemble de la province. Il va sans dire que “l’action de la Dprk de gouvernances récentes s’est concentrée sur le seul territoire de Kenge”, a fait savoir André Fwamba.

Selon lui, en effet, plus de quatre-vingt-dix pourcents de recettes réalisées par la Dprk proviennent du seul territoire de Kenge. “Nous irons vers les quatre autres territoires en vue de booster et de redynamiser les recettes”, a-t-il promis. Sur ce point, il a fait noter qu’il n’est pas un chef de bureau, mais un homme de terrain !

Il a prévenu que le pouvoir sera axé sur le contrôle et que le service de l’inspection aura du travail sur terrain.

André Fwampa pense que pour donner les moyens à l’exécutif afin de faire aboutir son programme, il faut également diversifier les recettes. Il a noté que la Dprk était bornée sur les seuls produits agricoles (arachides, maïs) ou forestiers (braises). La Dprk va alors recouvrer différents impôts, taxes et redevances.

Dans le cadre de sensibilisation à la culture fiscale, les Kwangolais verront l’apparition de l’impôt sur le revenu locatif (IRL), l’impôt foncier (IF), la patente, la vignette, la taxe pour publicité extérieure, la taxe sur la consommation, et autres redevances.

Émile Yimbu/CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

%d blogueurs aiment cette page :