Connect with us

À la Une

RDC/Kwango: des familles regnantes de Pelende-nord contestent le choix du Kamungu

Published

on

 

Le conflit de succession au trône de Grand Chef de la chefferie Pelende-nord (territoire de Kenge, province du Kwango) risque de perdurer.

Pour cause, certains candidats au trône, membres de familles regnantes, viennent de boycotter et contestent le choix opéré, dimanche 14 avril dernier, sur le candidat Louis Gethro Makambu comme prochain Kiamvu.

Dans une correspondance adressée au gouverneur de province mardi 16 avril, Jean Petit Tsumbi Mwata Mbanza, Zacharie Mbuya Mutubanganga, Mbemba Mahumba, Nkituhanga César, et Bingani Willy, representant les familles regantes Kitsinga, Kimbamba et Swa-Kapende disent ne pas reconnaître la désignation de Louis Makambu comme roi.

Dans la lettre dont copie a été réservée aux hautes autorités du pays et diffusée dans les réseaux sociaux, les cinq signataires s’insurgent contre ce qu’ils qualifient de « violation de procédure ». Les contestataires expliquent que c’est par les médias qu’ils ont appris l’invitation du Père Investisseur (le Kamungu) les appelant à son village pour les formalités. « La procédure réglementant ma désignation du Grand Chef et le lieu n’ayant pas été respectée, nous recusons l’invitation de Kamungu qui paraît pour nous comme un piège… », peut-on lire dans le document.

Les contestataires concluent que tout ce que le Kamungu entreprend dans son village ne les engage nullement et ne concerne en rien la Chefferie. Ils demandent au gouverneur et aux autorités en ampliation de les aider à restaurer la valeur de la tradition.

Il sied de noter que la succession au trône de Pelende-nord connaît des difficultés. Les pouvoirs publics et les familles regnantes peinent à trouver un compromis depuis la mort du Grand Chef Tsumbi Mwata Mbanza II. Les avis divergent. Les familles regnantes accusent les politiciens de tirer les ficelles ; les politiciens rétorquent que ce sont les familles regnantes elles-mêmes qui ne savent pas m’être de l’ordre dans leurs affaires.

C’est la deuxième fois qu’une investiture va rater. Le 14 juillet 2017 d’abord, où Kamungu, en présence des officiels et des hommes politiques, a été contraint d’arrêter, à Kobo (siège de la royauté), la cérémonie de désignation et d’investiture du Kiamvu. Le chef de la famille Kitsinga a déclaré que le désigné Louis Makambu n’était pas de la lignée des chefs en droit de concourir au trône.

Contacté par CONGOPROFOND.NET, le chef Kamungu declare que les contestataires sont des imposteurs et que Louis Makambu mérite bel et bien de succéder à Tsumbi Mwata Mbanza II.

Nous espérons que la cérémonie d’investiture se passera sans anicroche.

 

Emile Yimbu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising