Connect with us

Actualité

RDC/Kasumbalesa : l’Ordre opérationnel de la douane et le CACH, un duo pour mettre fin à la contrebande

Published

on

La contrebande et la fraude douanière préoccupent au plus haut point l’Ordre opérationnel de la douane de Kasumbalesa pour la maximisation des recettes de l’État.

 

Après une semaine de turbulence entre les partis politiques et les services douaniers de la frontière sur la fraude douanière, l’heure est au dialogue franc dans le but d’accompagner le chef de l’État dans sa vision.

 

Sous l’initiative de la DGDA, une séance de travail a eu lieu ce mardi 18 février sur la présidence de l’inspecteur Berly BEYA entre les partis politiques membres du CACH( UDPS, UNC, DCU) et les services de l’Ordre opérationnel à la frontière. En toile de fond : mettre fin à la contrebande.

 

Après un débat houleux entre toutes les parties prenantes, un protocole d’accord a été signé. Il ressort de ce document, le délogement de l’UDPS à la frontière à condition de doter une parcelle à ce parti. Un compromis a été trouvé et un engagement pris par l’ordre opérationnel.

 

Outre cela, la création d’une cellule comprenant les partis politiques pour l’accompagnement des services douaniers en vue de démanteler les réseaux des contrebandes.

 

Un communiqué final lu par un cadre de l’UDPS a mis fin a cette rencontre.

 

L’application de toutes les décisions attend l’approbation des autorités tant locales que nationales.

 

Pour l’inspecteur de la DGDA, l’apport des partis politiques à ce phénomène de la fraude est très nécessaire pour accroître les recettes à la frontière. Berly BEYA a émis les vœux de voir chacun mettre sa main à la pate pour aider le président de la République dans la matérialisation de sa vision.

 

 

Joseph Malaba/CONGOPROFOND.NET

error:
%d blogueurs aiment cette page :