Connect with us

À la Une

RDC: Guy Mafuta et Ngoyi Kasanji main dans la main pour promouvoir le football national

Published

on

 

Soucieux de promouvoir le football congolais, les députés nationaux Guy Mafuta et Ngoyi Kasanji ont eu un tête à tête, ce vendredi 26 avril à Kinshasa. Au cœur de l’entretien, l’examen du projet sportif de l’élu de Tshikapa, Guy Mafuta.

Content dudit projet, l’ex gouverneur de la province du Kasaï Oriental, y a adhéré et promis son implication pour son adoption à l’assemblée nationale.

« Nous avons parlé du football et voulons voir comment le promouvoir en respectant les lois qui le régissent et essayer de réfléchir sur les possibles amendements à apporter à la loi sportive afin de la conformer à nos réalités », a expliqué Ngoy Kasanji.

Et de poursuivre : « Comme vous le savez, les dirigeants sportifs souffrent, nous payons pour l’encadrement des joueurs, les déplacements et consorts. C’est coûteux ! C’est la poche des individus… Au delà de ça, nous rencontrons les déceptions. Il nous faut rénover. Voilà pourquoi j’ai apprécié l’initiative de l’honorable Guy Mafuta que je remercie et félicite », a-t-il conclu.

De son côté l’initiateur du projet, le député Guy Mafuta, a remercié son homologue pour sa promptitude à adhérer à son idée. « Je remercie Ngoy Kasanji qui est un aîné pour moi. Vous savez aujourd’hui que Sanga Balende fait aussi parti de l’histoire du football congolais et qui est à la tête de cette équipe? c’est l’honorable Kasanji. Je suis venu le voir parce que le monde du football aujourd’hui nourrit un certain espoir grâce à la présence de quelques dirigeants élus députés », explique-t-il d’entrée de jeu.

« C’était pour partager un projet, avoir ses conseils mais aussi son apport. Il a été très ouvert, très receptif. Je pense que nous sommes partis du bon pied pour mûrir ce projet qui sera mis à jour incessamment. Le défi à relever, c’est le financement des clubs. Nous allons voir comment apporter des solutions entant que législateurs », a conclu Me Guy Mafuta.

Signalons que ce projet n’intéresse pas seulement les sportifs qui sont élus députés, mais aussi ceux qui sont en dehors de l’hémicycle. Selon son initiateur, tous, y compris la presse, vont s’asseoir sur une même table et voir ce qu’il faut proposer aux élus pour le développement du football en particulier, mais les sports en général.

Président de l’AC Dibumba de Tshikapa, Guy Mafuta a indiqué, en marge de ce tête à tête, se ressourcer en conseils auprès de son aîné, son équipe étant engagée à la 55eme édition de la Coupe du Congo. « Je suis venu aussi me ressourcer. Sanga Balende à un palmarès et Dibumba jusque là n’en a pas encore. Je suis aussi venu le voir pour qu’il me dise qu’est ce qu’il faut faire. Il m’a dit qu’il faut s’entraîner et être sérieux au travail pour faire l’honneur du grand Kasaï », a-t-il conclu.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising