K-WA Advertising

Connect with us

Actualité

RDC/Goma : le festival “Amani” a démarré sur les chapeaux de roue

Published

on

C’est parti, ce vendredi 14 février, pour la 7 ième édition du festival Amani au collège Mwanga de Goma. Trois jours durant, les différents artistes ou groupes musicaux de tout bord vont se succéder au podium.

Pour ce premier jour, par exemple, SLM, Requiem pour la paix, Bal Intercommunautaire, Honoman, Dobet Ghahoré, Alphaz et Mbilia Abel ont dansé pour “changer” et chanté pour “la paix”.

Le groupe Requiem pour la paix de Bukavu s’est dit très fier de prester au cours de cette activité culturelle car pour lui, “il a tenté de placer un pont avec la culture contemporaine et urbaine”.

« C’est chouette d’avoir de type de musique dans ce festival qui accueille habituellement des musiques contemporaines. On a essayé de faire une passerelle avec la culture contemporaine et la culture urbaine », a laissé entendre un de ses membres.

Il convient de souligner qu’en marge du lancement de cette messe culturelle, certains militants des mouvements citoyens ont afflué le lieu de cette manifestation. C’était, selon eux, pour demander aux organisateurs de délocaliser ce festival à Beni où il y a toujours insécurité. A en croire Mumbere Bawanapuwa, l’un des manifestants, les responsables du festival Amani ont promis que la prochaine édition pourrait se tenir à Beni.

Par ailleurs, le gouverneur de province présent au collège Mwanga de Goma a répondu à ces militants qu’au cours du déroulement de cette activité culturelle, il y a eu des chansons de requiem pour toutes les victimes de l’insécurité à Beni. Carly Nzanzu Kasivita a ajouté que lui-même a été là, comme autorité provinciale, pour dire à la population de Beni qu’il n’y a pas que des chansons. Il y a aussi des traumatisés par les évènements du Nord-Kivu, de Beni qui peuvent être detraumatisés grâce à ce festival. La culture peut faire la paix, a chuté le chef de l’exécutif provincial.

A part la musique, ce festival offre un espace afin que certaines organisations ou entreprises commerciales exposent leurs produits dans divers stands avec la possibilité d’être visitées par beaucoup de personnes, car 12 mille festivaliers sont attendus chaque jour.

Pour le deuxième jour ce samedi 15 février, le programme prévoit la prestation de plusieurs autres artistes dont la guest star Inoss’B.

Dalmond Ndungo/CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Ituri : 12 cas de décès en 5 mois à la prison centrale de Bunia 

Published

on

12 cas de décès des détenus ont été enregistrés à la prison centrale de Bunia depuis le début de l’année 2022.

Des chiffres livrés à la presse ce lundi 16 mai 2022 par le directeur de cette maison carcérale.

Le lieutenant Colonel Camille Nzonzi Mokonyo attribue ces décès aux maladies mais aussi au manque des intrants nécessaires au centre hospitalier de cet établissement pénitentiaire.

À la cité aussi il y a des décès chaque jour, nous au niveau de centre de santé de la prison, nous faisons ce qu’on peut faire…”, indique le directeur de cette maison carcérale.

Les 3 médecins et 7 corps soignants de cette structure sont obligés parfois de référer les détenus malades à l’hôpital général de référence de Bunia pour des soins appropriés.

Construite pour une place de 500 détenus, la prison centrale de Bunia compte actuellement 2 191 détenus dont plus de 1200 sont des prévenus.

Verite Johnson/CONGOPROFOND.NET

Continue Reading

K-WA Advertising