Connect with us

À la Une

RDC: FCC et Église catholique fument le calumet de la paix

Published

on

 

Le Front commun pour le Congo (FCC) et l’Église catholique ont décidé de tourner la page de leurs querelles et de relancer leurs relations sur des nouvelles bases. Le coordonnateur du FCC, Néhemie Mwilanya, l’a fait savoir au sortir d’un échange de plus de 2 heures avec le cardinal Fridolin Ambongo, ce jeudi 06 février 2020.

À cet effet, l’élu de Fizi a rappelé que le cardinal est “d’abord notre père spirituel”. ” Quand on est avec le père, on n’est pas pressé de partir parcequ’on on veut prendre le maximum des bénédictions de sa part”.

“Nous avons parlé de l’âme, de l’esprit mais aussi des quelques questions qui concernent la population, la vie de la nation. Il est très attaché à ces questions. Vous le savez très bien, je pense que nous avons eu des conseils qu’il fallait, mais en même temps nous avons partagé des informations constructives qui pouvaient l’aider aussi à mieux apprécier la situation”, a-t-il déclaré face à la presse.

S’agissant du véhicule, le professeur Néhémie Mwilanya Wilondja a fait savoir que c’était une promesse faite par le président honoraire KABILA Joseph. Pour lui, la promesse a été mal exécutée en réalité suite au contexte de l’époque c’est-à-dire la période électorale n’avait pas permis à ce que cette promesse soit tenue dans le délai imparti.

“Maintenant, tout cela est derrière nous. La promesse est une dette, elle est restée. L’ancien président Joseph Kabila Kabange a tenu qu’elle soit payée et exécutée. Ça nous allège aujourd’hui le cœur parce que ça vient d’être fait”, s’est satisfait Néhémie Mwilanya.

Ce proche de Joseph Kabila a indiqué que “Nous avons reconnu que nous avons eu des malentendus, nous avons eu même certaines contradictions qui étaient liées à un déficit de confiance sur certaines questions. Dieu merci, tout cela est derrière nous maintenant”.

L’avenir, a-t-il ajouté, a prouvé que sur toutes ces questions là, il y avait beaucoup plus des procès d’intentions. “Si nous nous étions fait suffisamment confiance, on allait surmonter pas mal des malentendus et le plus important, tout ça est derrière nous”.

Le coordonnateur du FCC Néhémie Mwilanya Wilondja a indiqué que nous avions décidé de tourner la page.”C’est un bon départ pour le bien de notre communauté nationale parce que la cible de l’église comme la nôtre demeure la population c’est-à-dire voir les conditions de vies de cette population s’améliorer, avoir la stabilité et la paix dans le pays, afin que l’économie du pays prospère, nos jeunes gens aient des emplois.

“Nous regardons dans la même direction avec l’église catholique, aujourd’hui encore”a affirmé l’ancien directeur de cabinet de Joseph Kabila Kabange, Chef de l’État honoraire et autorité morale du FCC.

Pour sa part, le Cardinal Fridolin Ambongo a indiqué qu’ils se connaissent depuis longtemps pour avoir travaillé ensemble pendant le dialogue qui avait conduit à l’accord de la Saint Sylvestre. Il dit espérer que ces échanges vont encore se poursuivre.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Constant Mutamba : “À Makala, les prisonniers mangent 2 à 3 fois par jour…”

Published

on

Après des vidéos choquantes sur les conditions des prisonniers au Centre Pénitentiaire de Kinshasa/Makala (CPK) révélées par les médias internationaux, Constant Mutamba, ministre de la Justice et garde des Sceaux, est monté au créneau pour indiquer que ces images sont très vieilles.

Ce membre de l’exécutif national a pris la défense du pays, ce lundi 22 juillet 2024, sur son compte X et rassuré que “les prisonniers congolais mangent 2 à 3 fois par jour“.

Il a rappelé que la “RDC est un État souverain ” et fait savoir qu’un processus de “désengorgement des prisons et d’amélioration des conditions de détention” était déjà en cours avant que la RFI et la TV5 ne diffusent ces images.

Notons que ces clichés et vidéos publiés par ces médias internationaux mettent en avant plan des détenus entassés par dizaines dans des cellules insalubres, manque de nourriture, etc. Ces images seraient filmées par le correspondant de JeuneAfrique en RDC, Stanis Bujakera, lors de sa détention à Makala.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte