Connect with us

À la Une

RDC: F. Tshisekedi n’a jamais demandé la levée des sanctions de l’UE

Published

on

 

Contrairement à ce qui a été diffusé par certains médias, le Chef de l’État n’a jamais demandé la levée des sanctions de l’UE contre certaines personnalités congolaises.
Certains médias ont diffusé cette version tronquée du discours du Chef de l’État.


Dans cette version, il est fait mention de la demande de la levée des sanctions de l’UE contre certains officiels congolais.
« Dans cet élan de dégel des relations entre la RDC et nos partenaires européens, je voudrais finalement lancer un appel pressant pour la levée des sanctions ayant concerné l’un ou l’autre responsable congolais particulièrement à la suite de la décision y relative du sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine de juillet 2017. »

Et pourtant cette incise ne figure pas sur le discours lu du chef de l’État ce vendredi à la cité de l’UA.


Le président Félix Tshisekedi s’est adressé ce vendredi 15 février aux ambassadeurs et corps diplomatiques accrédités en RDC.

Il a plaidé pour un partenariat gagnant- gagnant avec les partenaires extérieurs de la RDC.

Il a souligné l’importance d’un dialogue permanent en vue de créé une proximité avec le monde extérieur.

Plaidoyer pour la réouverture de la maison Schengen

Sur le plan des rélations avec l’UE, Félix Tshisekedi s’est montré favorable à la réouverture de la maison Schengen.
« Pour ce qui est de la maison Schengen, J’ai instruit la partie congolaise à finaliser rapidement les discussions entamées avec la partie européenne pour la restructuration et la réactivation de ce dispositif consulaire en harmonisant les recommandations de la commission technique ad hoc avec les propositions émises par les ambassades européennes basées à Kinshasa », a dit le chef de l’Etat dans son discours.


Félix Tshisekedi souhaite que la RDC et l’Union Européenne procèdent à l’échange de leurs ambassadeurs respectifs dans les plus brefs délais.
Et ceci, afin d’avoir le même niveau de représentation entre la RDC et l’UE.


Le 10 décembre 2018, le Conseil européen avait de nouveau prolongé de 12 mois ces sanctions soit jusqu’au 12 décembre 2019.


Signalons que plusieurs responsables congolais sont frappé par des sanctions de l’UE. Il s’agit entre autres de Kalev Mutond, Lambert Mende, Célestin Kanyama, Evariste Boshab, Kande Mupompa, Ramazani Shadary, etc.

 

Ils ont été sanctionnés le 12 décembre 2016 et le 29 mai 2017 pour entraves au processus électoral en RDC, violations des droits de l’homme, etc.

 

TMB/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising