Connect with us

À la Une

RDC: F. Tshisekedi n’a jamais demandé la levée des sanctions de l’UE

Published

on

Contrairement à ce qui a été diffusé par certains médias, le Chef de l’État n’a jamais demandé la levée des sanctions de l’UE contre certaines personnalités congolaises.
Certains médias ont diffusé cette version tronquée du discours du Chef de l’État.

Dans cette version, il est fait mention de la demande de la levée des sanctions de l’UE contre certains officiels congolais.
« Dans cet élan de dégel des relations entre la RDC et nos partenaires européens, je voudrais finalement lancer un appel pressant pour la levée des sanctions ayant concerné l’un ou l’autre responsable congolais particulièrement à la suite de la décision y relative du sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine de juillet 2017. »

Et pourtant cette incise ne figure pas sur le discours lu du chef de l’État ce vendredi à la cité de l’UA.

Le président Félix Tshisekedi s’est adressé ce vendredi 15 février aux ambassadeurs et corps diplomatiques accrédités en RDC.

Il a plaidé pour un partenariat gagnant- gagnant avec les partenaires extérieurs de la RDC.

Il a souligné l’importance d’un dialogue permanent en vue de créé une proximité avec le monde extérieur.

Plaidoyer pour la réouverture de la maison Schengen

Sur le plan des rélations avec l’UE, Félix Tshisekedi s’est montré favorable à la réouverture de la maison Schengen.
« Pour ce qui est de la maison Schengen, J’ai instruit la partie congolaise à finaliser rapidement les discussions entamées avec la partie européenne pour la restructuration et la réactivation de ce dispositif consulaire en harmonisant les recommandations de la commission technique ad hoc avec les propositions émises par les ambassades européennes basées à Kinshasa », a dit le chef de l’Etat dans son discours.

Félix Tshisekedi souhaite que la RDC et l’Union Européenne procèdent à l’échange de leurs ambassadeurs respectifs dans les plus brefs délais.
Et ceci, afin d’avoir le même niveau de représentation entre la RDC et l’UE.

Le 10 décembre 2018, le Conseil européen avait de nouveau prolongé de 12 mois ces sanctions soit jusqu’au 12 décembre 2019.

Signalons que plusieurs responsables congolais sont frappé par des sanctions de l’UE. Il s’agit entre autres de Kalev Mutond, Lambert Mende, Célestin Kanyama, Evariste Boshab, Kande Mupompa, Ramazani Shadary, etc.

Ils ont été sanctionnés le 12 décembre 2016 et le 29 mai 2017 pour entraves au processus électoral en RDC, violations des droits de l’homme, etc.

TMB/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

RDC : Denise Nyakeru Tshisekedi honore la 6ème promotion de l’École de Renseignement Militaire

Published

on

Cent quatre vingt-cinq (185) Officiers de renseignement militaire ont reçu des mains de Denise NYAKERU TSHISEKEDI les brevets de fin de formation ce vendredi au Centre supérieur militaire dans la commune de Ngaliema.

L’épouse du Chef l’Etat a, à cette occasion, témoigné son soutien aux vaillants militaires qui défendent, de fois au péril de leur vie, l’intégrité du territoire national en ce moment où le pays fait face à une guerre injuste imposée par le Rwanda à cause de ses ressources naturelles.

Pour la Distinguée Première dame, l’engagement de servir sous les couleurs du drapeau national est un motif de fierté mais aussi une marque de courage exceptionnel.

 » C’est une vraie source d’inspiration sur le sens du devoir pour nos populations et particulièrement pour notre jeunesse.
En tant que femme congolaise, je me réjouis de la présence de cinq (5) femmes parmi les 185 lauréats de cette promotion. Cependant , je me questionne sur le faible taux de représentativité de la femme dans cette session soit 3%.
Ce constat est presque général au sein de nos forces de sécurité « , a-t-elle dit.

Denise NYAKERU TSHISEKEDI a, à cet effet, plaidé auprès des autorités militaires pour qu’elles assurent une présence féminine dans le commandement des différents services de sécurité et d’impliquer davantage les femmes dans les opérations dans les zones de conflit.

Cela aiderait, à l’en croire, à la prévention de certaines formes de discrimination que pourrait subir les femmes au sein de l’ appareil sécuritaire et à la lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre en zone de conflit.

La Première Dame a, par ailleurs, indiqué que cela ne peut être possible que si les femmes elles-mêmes comprennent qu’elles ont des capacités pour servir le pays dans ce domaine.

Pour sa part, le Chef d’Etat Major des FARDC, Christian TSHIWEWE SONGESHA, a exhorté les lauréats à mettre à contribution les connaissances acquises pour améliorer la qualité des services de renseignements en RDC.

L’effectif de ces officiers de renseignements était de Deux -cent- cinquante six (256), cent quatre vingt cinq (185) réussites avec cinq (5) distinctions, trente-six (36) échecs, trente- trois (33) ont abandonné et deux(2) sont décédés.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising