Connect with us

À la Une

RDC : Denise Nyakeru Tshisekedi et la BAD envisagent la réhabilitation du Centre féminin Maman Mobutu

Published

on

La Première Dame de la République reste de plus en plus déterminée à œuvrer pour la valorisation de la femme congolaise.

Un combat qu’elle entend également mener à travers la maison de la femme : structure d’aide et d’encadrement pour l’autonomisation des femmes. Elle le veut, a-t-on appris, dans toutes les provinces du pays.

C’est, entre autres, autour de ce projet que Denise Nyakeru Tshisekedi a échangé avec le représentant résident intérimaire de la Banque africaine de développement (BAD) en République Démocratique du Congo, Donatien KOUASSI.

Objectif : Envisager une collaboration avec cette Institution financière notamment dans la construction d’au moins une maison de la femme dans toutes les 26 provinces de la RDC.

Le centre féminin Maman Mobutu, l’une des plus grandes références en matière d’encadrement qu’ait connu la République, doit impérativement être réhabilité. Et pour qu’il fasse de nouveau peau neuve, la Fondation a sollicité un appui technique et matériel de la BAD.

Très intéressé, Donatien KOUASSI a promis de donner suite aux différents projets soumis.

“Je suis venu discuter avec la Première Dame sur des projets sociaux qui lui tiennent à cœur et qui nous intéressent car faisant également parti de nos domaines d’intervention. Nous allons les examiner, apporter notre soutien et voir dans quelle mesure un partenariat peut être conclut entre l’institution que je représente et la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi”, a-t-il déclaré.

De la réhabilitation des écoles à la modernisation de l’hôpital général de Référence de Kinshasa « ex-mama yemo », tout pour améliorer le social des populations a été abordé entre la Première Dame et son hôte.

Déterminée à donner corps à sa vision “Plus Fortes », DENISE NYAKERU Tshisekedi s’est depuis un temps engagé à mobiliser plus efforts autour d’elle.

Cette la nième rencontre d’une longue série qui s’inscrit dans le cadre de la mise sur pieds d’une politique de collaboration avec divers partenaires.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Abolition du système LMD en RDC : Fausse alerte !

Published

on

Le système d’enseignement Licence-Master-Doctorat (LMD) n’est pas annulé en République Démocratique du Congo, contrairement aux rumeurs distillées sur les réseaux sociaux depuis la soirée du dimanche 23 juin 2024.

Ceci ressort d’un communiqué signé dans la soirée de ce lundi 24 juin 2024 par Marie-Thérèse Sombo Ayanne Safi Mukuna, ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU).

Le communiqué officiel note plutôt qu’au cours de la séance plénière d’investiture du gouvernement, le programme présenté et défendu, en son pillier 4, axe stratégique 4.2.1, prévoit la poursuite de la mise en place d’un système éducatif performant, inclusif et équitable, dont l’une des actions identifiées porte sur l’évaluation de la mise en œuvre du programme LMD.

Ce faisant, son Excellence, madame la ministre de l’ESU a prévu dans sa feuille de Route une évaluation à mi-parcours de cette réforme dont la fin du premier cycle interviendra la fin de cette année académique“, lit-on dans ce communiqué.

Le même communiqué précise que le calendrier de ces assises sera publié dans les jours qui suivent pour éclairer les acteurs de l’ESU, de la communauté universitaire que des partenaires concernés et du public intéressé.

Rappelons que la réforme LMD qui est le substitut du système PADEM, a été instauré et mis en application dans les établissements tant Publics que privés en 2021 sur ordre du ministère honoraire de l’ESU, Muhindo Nzangi Butondo, désormais ministre du Développement rural en RDC.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte