Connect with us

non classé

RDC/Culture : Licelv Mauwa lance un nouveau concept artistique « un enfant, un livre »

Published

on

 

Dans le cadre du programme musical et éducatif Métamorphozo, lancé depuis 2017, ce mardi 30 avril 2019 au centre culturel Bel Campus, dans la commune de Limeté, Licel Mauwa a présenté un nouveau concept artistique dénommé « Un enfant, un livre ».

Ce programme, selon Licelv Mauwa, s’inscrit dans la logique de la musique et de l’éducation afin de transformer des enfants en les plongeant dans une culture orientée vers la lecture à l’aide de la musique.

Selon Licelv, le concept artistique « Un enfant, un livre » comporte trois phases : la première qui est déjà en exécution, c’est une tournée musicale itinérante basée sur un spectacle participatif et interactif pour un public jeune. Déjà 5 écoles parcourues dont le CS Giovanni au camp Luka, les CS Mayana et Bolo Bosalisani à Sanga Mamba, le CS Sainte-Marie Reine de la paix à Bumbu et enfin le CS Akila Anderson à Kingabwa.

Au total, un effectif de 5000 enfants ciblés par cette phase et déjà 2037 ont pris part à l’activité. La deuxième phase sera consacrée à une série de concerts de charité à Kinshasa et ailleurs, avec un tout premier concert qui sera donné le dimanche 16 juin 2019, en marge de la journée internationale de l’enfant africain. Et la dernière phase est un atelier personnalisé de musique aux enfants qui éprouvent des difficultés d’apprentissage.

Présent à la cérémonie, le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, Godé Mpoyi, a promis de s’impliquer dans cette initiative. « On n’a pas de gros moyens, mais comme c’est une oeuvre pour les enfants, avec le peu dont nous disposons, nous allons soutenir  » a-t-il conclu.

Il sied de noter que Métamorphozo est juste un concept propre de l’artiste musicienne Licelv Mauwa, titre même de son premier album musical.

Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

non classé

Prétendu détournement des fonds à la RTNC : le cabinet Muyaya éclaire l’opinion

Published

on

Le cabinet du ministre de la Communication et médias Patrick Muyaya a, dans une mise au point, fait part de son indignation face à des informations relayées par certains médias, sans vérification à la source, sur un prétendu détournement de 18 millions de dollars de la Radiotélévision nationale Congolaise (RTNC).

Selon le cabinet du ministre, « les officines diaboliques contre le Président de la République démocratique du Congo continuent leur sale besogne, celui de ternir l’image du Gouvernement. Leur récente parade touche l’un des  »warriors », et pas le moindre, en la personne de Monsieur Patrick Muyaya Katembwe. Ce pamphlet accuse à tort, sans éléments de preuves, le Cabinet Muyaya d’avoir détourné 18 millions Usd destinés à la modernisation du site de la RTNC et renouvellement de son outil de travail, que ces fonds se retrouveraient entre les mains des fournisseurs sans appels d’offres, que la DGCMP n’ait pas donnée un Avis de Non Objection (ANO), que le Ministre de la Communication et Médias, Porte-Parole du Gouvernement, aurait donné à son Dircab 7 millions de dollars en cash et par la même occasion il aurait soutiré 11 millions des dollars restant », peut-on lire dans cette mise au point.

Face à ces accusations, le cabinet du ministre de la communication et médias a estimé judicieux de donner des réponses simples et claires contre ces affabulations :

1. Il n’a jamais été question d’un contrat de 18 millions de Dollars américains entre la RTNC et un quelconque partenaire, par conséquent, l’Etat congolais n’a jamais déboursé une somme de 18 millions de Dollars américains pour la modernisation de la RTNC.

2. Par contre, le projet de modernisation de la RTNC est sujet à un Contrat, N°15/06/022 intitulé « Collecte de la redevance des appareils récepteurs d’émissions audiovisuelles, acquisitions du matériel et réhabilitation de certaines infrastructures de la RTNC ».

3. Ce contrat a suivi toutes les étapes, notamment :

– L’avis du Conseil d’Administration de la RTNC en 2021, celui d’entamer la procédure légale et règlementaire en matière de passation des marchés publics ;

– L’obtention de deux documents à la DGCMP, à savoir, l’Autorisation spéciale N°1055/DGCMP/DG/DCP/D4/KL/2022 du 8 juin 2022, ainsi que l’Avis de Non Objection N°1056/DGCMP/DG/DCP/D4/BNJ/2022 du 10 juin 2022.

Cependant, il est important de rappeler que dans le contrat ci-haut cité, les partenaires préfinancent le contrat sur fonds propre, avec l’objectif de se faire rembourser le cout d’investissement à travers l’optimisation de la collecte de la redevance de la RTNC.

Il est clair qu’après cette lecture, que ces pourfendeurs comprendront qu’aucun fonds n’a été détourné.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising