Connect with us

À la Une

RDC: condamné à 2 ans d’emprisonnement, Jeannot Muhima Ndoole en fuite !

Published

on

 

Le parquet de grande instance de Kinshasa
Gombe a adressé au commissaire provincial de la Police Nationale Congolaise/ville de Kinshasa, Sylvano Kasongo, un avis de recherche sur Muhima Ndoole Jeannot, condamné à deux ans des travaux forcés le
20 juin dernier par le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa-Gombe.

Chargé du dédouanement à la présidence de la République, condamné pour détournement des deniers publics, son avocat affirme plutôt que le concerné est en hospitalisation des suites d’un problème de cœur. Toutefois, il n’a rien précisé à la justice le nom de l’hôpital où serait interné son client, Jeannot Muhima.

Notons que d’intenses recherches sont déjà entreprises pour retrouver le nommé Muhima
Ndoole Jeannot, qui résidait sur l’avenue Galilée n°4, quartier Kinsuka Pêcheur dans la
Commune de Ngaliema. ” En cas de sa découverte, l’appréhender et l’acheminer sous bonne escorte, au PGI de Kinshasa/Gombe », a signalé le procureur Yves Mwepu Ilunga dans le corps de l’avis de recherche lancé en son nom.

À en croire le procureur, Muhima Ndoole a pris la poudre d’escampette juste après condamnation pour détournement des deniers publics, infraction prévue et punie par
l’article 145 du CPL II. Cette condamnation est intervenue lors du verdict du tribunal de
grande instance de Kinshasa-Gombe dans le dossier des maisons préfabriquées qui opposait le ministère public contre Vital Kamerhe, Samih Jammal et Jeannot Muhima Ndoole.

Dorcas Ntumba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Tshisekedi-Kagame: Rencontre de “vérité” ce mercredi à Luanda !

Published

on

La situation sécuritaire à l’Est de la République démocratique du Congo sera au centre d’un mini -sommet tripartite convoqué ce mercredi 6 juillet 2022 à Luanda en Angola, rapporte la cellule de presse Présidentielle.

Initiée par le président Angolais Joâo Lourenco, cette réunion mettra en face le président Félix Tshisekedi et son homologue du Rwanda.

En froid depuis le regain de violences à l’Est de la RDC et l’appui avéré du Rwanda au M23, les deux chefs d’État ne se sont plus retrouvés en tête-à-tête.

C’est pour participer à cette rencontre voulue “de vérité” que le président de la république Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est arrivé depuis ce mardi 5 juillet en fin de journée à Luanda en Angola.

 

Paul Kagame accueille Félix Tshisekedi au poste-frontière de Rubavu, au Rwanda, le 25 juin 2021.
Paul Kagame accueille Félix Tshisekedi au poste-frontière de Rubavu, au Rwanda, le 25 juin 2021

Les présidents congolais et rwandais se retrouveront donc à Luanda, en Angola, mercredi 6 juillet 2022, aux côtés du président angolais Joao Lourenço, désigné médiateur par l’Union africaine dans la crise qui oppose les deux pays. Depuis des mois, Kinshasa accuse Kigali de soutenir le groupe rebelle M23, en pleine résurgence dans l’est de la RDC. Un soutien nié par les Rwandais.

La rencontre devrait commencer par un face-à-face, à la mi-journée, entre Félix Tshisekedi et Paul Kagame, en présence du président angolais Joao Lourenço. S’ensuivra une bilatérale élargie avec les délégations des deux parties. Selon une bonne source, le président congolais arrivera avec des membres du ministère des Affaires étrangères, de l’armée, de l’immigration et des renseignements. Des équipes sont d’ailleurs déjà à Luanda depuis plusieurs jours pour préparer le terrain.

Clarification demandée

Selon un bon connaisseur du dossier, la partie congolaise exigera une chose : que le Rwanda clarifie ses liens avec le M23 et mette fin à son soutien. « Les preuves s’accumulent. Il faut que cela cesse et que Kigali tienne un langage de vérité », indique un représentant du Congo, rapporte RFI. Kinshasa affirme même avoir présenté des preuves au médiateur angolais.

Le président Joâo Lourenco a été désigné par l’Union Africaine comme médiateur, en vue de renouer le dialogue entre les deux parties et faire baisser la tension au sein de la sous-région.

Le président de la république Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est accompagné du ministre des affaires étrangères Christophe Lutundula et de son mandataire spécial Serge Tshibangu.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising