Connect with us

À la Une

RDC : Célestin Tunda, victime du « stylo rouge » de Félix Tshisekedi promis à Londres

Published

on

 

Célestin Tunda Ya Kasende a été reçu ce samedi 11 juillet 2020 à la Primature par le Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

À en croire ce cadre du Front Commun pour le Congo( FCC), il était question pour lui de remettre au Chef du gouvernement officiellement sa démission.

« Je suis venu auprès du Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, chef du gouvernement, après que j’ai eu à faire un examen personnel de la situation de l’heure pour lui remettre officiellement ma démission en tant que Vice-premier ministre, ministre de la justice et garde des sceaux et à cette occasion pathétique, j’ai pu présenter au Chef du Gouvernement tous les remerciements à lui même qui m’a encadré au sein du gouvernement et mes remerciements également au Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi pour la confiance qu’il avait placé en moi », a-t-il déclaré au sortir de son entretien avec le professeur Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

À lui d’ajouter : « J’ai pû traduire aussi mes remerciements à toutes les autorités politiques du pays et à ma propre famille politique pour le soutien, l’encouragement, je ne sais si je dois dire que je n’ai pas démérité mais très humblement, je pars du gouvernement avec la conviction que mon action au sein du gouvernement a apporté une pierre à l’édifice de la consolidation de l’État de Droit en RDC ».

L’occasion faisant le larron, l’ancien Garde des sceaux de la République démocratique du Congo a remercié ses collègues avec qu’il a eu à travailler au sein du premier gouvernement post-alternance pacifique et politique.

Depuis l’examen de trois propositions de lois initiées par Minaku-Sakata à l’assemblée nationale, rappelle-t-on, le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi n’était plus d’accord avec la présence de Célestin Tunda au gouvernement pour avoir envoyé à l’assemblée nationale les avis du gouvernement sur ces trois propositions de lois contestées par la majeure partie de la classe politique congolaise sans l’avis du gouvernement.

À deux reprises, a-t-on appris des sources proches du dossier, Célestin Tunda Ya Kasende a été déconnecté lors des réunions du conseil des ministres tenues par vidéoconférence.

Cette démission, notent plusieurs analystes, Célestin TUNDA est la première victime du stylo rouge promis par le cinquième président de la République démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi devant la communauté congolaise vivant à Londres (Grande Bretagne).

A l’heure actuelle, l’intérim au sein de ce ministère combien stratégique sera assumé probablement par son adjoint Maître Bernard Ntakahishe de l’Union pour la démocratie et le progrès social qui, d’ailleurs, avait défendu devant les deux chambres du parlement le projet de loi portant prorogation de l’état d’urgence pour la sixième fois.

Ce poste étant l’exclusivité du Front commun pour le Congo, des tractations, a-t-on appris, sont déjà en cours pour essayer de combler ce vide que le Front commun pour le Congo ne voudra pas laisser longtemps à son partenaire du Cap pour le changement( CACH). Plusieurs noms sont cités à savoir l’élu de Idiofa Aubin Minaku, le sénateur Évariste Boshab, etc.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Le Salon des Médias et du Business ouvert ce jeudi à Kinshasa 

Published

on

C’est sur le thème: « Les médias, un atout pour la croissance des entreprises en RDC » que le Salon des Médias et du Business s’est ouvert ce jeudi 26 au 27 janvier 2023 à l’hôtel Fleuve Congo.

Événement incontournable de la scène des médias, le Salon des Médias et du Business est l’unique salon en RDC qui rassemble toute la presse et les opérateurs économiques pour discuter des possibilités d’une relation gagnant-gagnant.

Ce salon est organisé par l’Association des médias en ligne (MILRDC) en collaboration avec la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), avec l’appui technique d’Internews sur financement de l’Union Européenne dans le cadre du projet Medias Indépendants et Innovants (Medias 2I).

Prennent part à cette rencontre, environ une centaine de journalistes, communicateurs et chefs d’entreprises.

L’objectif visé par les organisateurs est double : « d’abord évaluer les avancées de l’écosystème médiatique et son impact éventuel sur la croissance des entreprises du pays et ensuite initier un espace d’échange sur diverses thématiques en vue d’améliorer la relation entre le secteur privé et les médias », a déclaré Noémie Kilembe, directrice adjointe d’Internews.

Durant les deux jours du Salon, les participants prendront part aux echanges à travers quatre panels. Les deux premiers prévus ce jeudi ont tablé sur « la réglementation de la publicité en RDC et son impact sur les revenus des médias »; et aussi « les médias face aux régies publicitaires et GAFAS ».

Pour ce vendredi, le premier panel traitera de la diversification des services et des offres des médias, alors que le deuxième planchera sur la gouvernance et la gestion des médias en tant qu’entreprise.

Ce Salon, convient-il de rappeler, rentre dans le cadre du projet M2I débuté en janvier 2020 et qui s’achève à la fin du mois de janvier 2023.

Déborah Kabuya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising