Connect with us

À la Une

RDC/Beni: « A quoi bon d’aller voter seulement les députés ? Moi, j’ai déjà voté en 2018 ! »

Published

on

 

Le spectre du vote «populaire» symbolique organisé en ville de Beni le 30 décembre 2018 continue de hanter cette ville du Nord-Kivu, à l’Est de la RD Congo. Et pour cause ! Des milliers de Beniciens ont opté de rester chez eux à la maison, plutôt que d’aller voter ce dimanche 31 mars 2019.

Evoquant diverses raisons, certains habitants de Beni qui avaient utilisé des bulletins papiers lors du vote « symbolique » de décembre 2018, ne sachant pas manipuler la machine à voter, ne se sont pas donnés la peine de se déplacer ce dimanche. Pourtant la Commission électorale nationale indépendante ( CENI) n’avait pas considéré les résultats de ces élections« symboliques».

« Moi j’ai déjà voté, je ne peux plus retourner au bureau de vote. Quand on avait besoin de ces élections, on nous en avait privé. Mais quand on en veut plus, on nous amène ça. J’ai déjà voté, c’est tout ! Je ne peux pas ne pas voter le président, sinon ce n’est pas un vote pour un patriote congolais…», a expliqué d’un ton ferme un vieil homme.

« Même si c’est arrivé avec retard, je pouvais toujours me rendre au bureau de vote. Mais ce qui me décourage, c’est de ne pas voter le président. Je ne trouve pas ça normal. D’ailleurs le vote que nous avions organisé ici était plus significatif que celui-ci…», a ajouté une femme.

Il faut le rappeler, le dimanche 30 décembre 2018, certains jeunes avaient organisé des élections dites « populaires et symbolique» sans la CENI. Leur objectif: défier l’organe chargé d’organiser les élections en demontrant que la maladie d’Ebola, la cause évoquée pour reporter les élections, n’était qu’un pretexte fallacieux. Selon leurs estimations, plus de 70.000 personnes avaient participé à ce scutin dont les resultats, bien entendu, n’ont pas été considérés.

Delphin Mupanda/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Médias : Le programme des obsèques de la journaliste Gladys Bwongo Bakana

Published

on

Jeudi 9/02/2023

21h00 : Arrivée du corps à l’aéroport international de N’Djili en provenance de Bruxelles

Vendredi 10/2/2023

22h00 : Nuit funèbre à la salle Happyday New Look à Kintambo sur l’avenue Lusambo non loin du Stade Velondrome

Samedi 11/2/2023

9h00 : Levée du corps de la morgue de l’hôpital du Cinquantenaire, pour exposition à l’espace Ave Maria non loin de l’hôpital du cinquantenaire

L’enterrement interviendra juste après à la nécropole « Chemin du paradis » à Mitendi

Gladys Bwongo Bakana, à jamais dans nos cœurs !

Pour la famille

Thierry Bwongo Nziani


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising