Dev Solaire

Connect with us

Actualité

Nyiragongo : bientôt la fumée blanche à la chefferie Bukumu

Published

on

La fumée blanche est attendue pour la chefferie de Bukumu, une entité du territoire de Nyiragongo, dans la province de Nord-Kivu. Pour cause, le conflit de succession qui y règne et met aux prises trois prétendants au trone.

Depuis 5 ans, en effet, les trois princes Lebon Bakunga, Butsitsi Kahembe Isaac et Butsitsi Bigirwa Jeab-Bosco se disputent le pouvoir et se sont engagés dans une bataille sans merci qui s’est étendue jusque dans le microcosme politique de la province.

Pour les concilier et arbitrer le conflit de succession, le ministre délégué de l’Intérieur en charge des affaires coutumières, Eyrolles Michel Mvunzi Meya, a fait le deplacement de Goma, pour y rencontrer les protagonistes et trouver la solution sur place.

Ce conflit préoccupe le gouvernement central, qui croit que les conflits coutumiers sont à la base de l’insécurité.

Dans un entretien qu’il a accordé à la presse à son arrivée à l’aéroport de Goma ce dimanche, le ministre Mvunzi Meya a parlé de la nécessité de mettre rapidement fin au conflit coutumier de la chefferie Bukumu. “Lorsque les conflits coutumiers durent, c’est la cause de beaucoup de problèmes, qui peuvent mettre en cause la paix et la sécurité”.

Mvunzi Meya a fait remarqué que la chefferie de Bukumu est frontalière au Rwanda. “Etant donné que ce conflit se situe au niveau d’une frontière, il est de l’intérêt du gouvernement de faire tout, à travers mon ministère, pour qu’il soit reglé et que tous les protagonistes, qui sont en realité enfants de la même famille, puissent comprendre qu’à un certain moment, il faut qu’un chef, qui est aussi membre de la famille, puisse diriger et que les autres attendent leurs tours”.

Le ministre a rassuré que c’est la procédure coutumière qui sera appliquée: “nous allons aider les interessés à appliquer dans la transparence les règles édictées par la coutume en matriere de désignation d’un chef”.

Mvunzi Meya est devenu une référence en matière de règlement des conflits coutumiers. Récemment, il a éteint un conflit fratricide de plus de 30 ans à la chefferie de Kaponda (Haut-Katanga) et a obtenu le retour à l’alternance pour la chefferie Pelende-Nord (Kwango).

Emile YIMBU/CONGOPROFOND.NET

%d blogueurs aiment cette page :