Connect with us

À la Une

Nord-Kivu : une motion de défiance contre gouverneur Carly Nzanzu

Published

on

Une motion de défiance contre l’autorité provinciale a été déposée, le mercredi 16 décembre 2020 à Goma, au bureau de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu.

Dans ce document, 12 députés provinciaux accusent le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita d’incompétence sur certaines questions de la province dont l’insécurité, la gestion calamiteuse et obscure des finances de la province. Ils l’accusent aussi de népotisme en embauchant que des membres de sa famille, et du non-respect des lois du pays et des instructions de sa hiérarchie, a indiqué l’élu local Kakule Sassita, l’un des initiateurs de la motion.

“Les députés provinciaux du Nord-Kivu, constituant un groupe de 12, ont préféré accuser le gouverneur de province du Nord-Kivu au niveau du Parlement provincial pour son incompétence. Il est incompétent puisque depuis qu’il est aux affaires, les gens continuent à mourir même à côté de sa résidence, il ne cesse de violer les lois de la République, il ne respecte pas les instructions de sa hiérarchie. Depuis qu’il est aux affaires, la gestion, des finances est calamiteuse et obscure, tout ce qu’il a réussi, c’est d’engager ses frères et sœurs, c’est-à-dire, du népotisme”, accusent les petitionnaires.

Même si d’autres questions relèvent du gouvernement central comme l’insécurité à Beni, ont soutenu les initiateurs de la motion, cela ne dédouane pas le gouverneur et ne devraient pas m’empêcher d’endiguer l’insécurité à Goma, chef-lieu de province où lui-même réside.

Kakule Saasita, a par ailleurs, répondu à leurs détracteurs qui disent qu’ils ont reçu des pots-de-vin pour initier cette motion de défiance contre Carly Nzanzu Kasivita. Ceux qui allèguent les faits doivent les prouver, avant de préciser qu’ils ont initié la motion dans le cadre de leurs tâches parlementaires pour améliorer les conditions de vie de la population.

Selon une source proche du bureau de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, cette motion pourrait être débattue à la plénière du samedi 19 décembre 2020.

Dans le camp du gouverneur de province incriminé, on a promis réagir à ce sujet dans les heures qui suivent.

 

Dalmond Ndungo/CONGOPROFOND.NET