Connect with us

Actualité

Nord-Kivu/Goma : la JERVIF dit déjà “NON” au dauphin de Nangaa à la CENI

Published

on

Quelques membres de la Jeunesse Engagée pour la Reconquête de la Victoire de Fayulu (JERVIF) ont été dans la rue ce lundi 21 juin 2020. C’est pour exiger d’abord la réforme de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) avant la désignation de ses nouveaux animateurs. Ils demandent aussi au président sortant de cette institution d’appui à la démocratie de justifier comment il avait utilisé les fonds pour l’organisation des derniers scrutins mais aussi appeler les leaders religieux à l’union dans le processus du remplacement du président actuel de la CENI.

Ces manifestants qui rappellent que les élections de 2018 étaient entachées de plusieurs irrégularités, sont partis du bureau provincial de la coalition Lamuka et ont chuté au quartier général de la Monusco où ils déposé un mémorandum reprenant leurs réclamations.

« Nous demandons à Mr Nangaa de nous justifier le 1 milliard de dollars avant son départ et dès qu’il va partir, Nangaa ne doit pas nous laisser son dauphin. Nous sommes en train de soutenir donc, la déclaration des leaders de Lamuka qui ont aussi soutenu l’unité des hommes de Dieu pour éviter le pire en 2023. Nous sommes en train de voir que là où les choses vont aller, Mr Kabila et son groupe cherchent, une fois de plus, à nous imposer un individu à la tête de la CENI. Chose que nous n’acceptons pas, chose que nous n’accepterons jamais que ça puisse passer parce que la misère, la souffrance des Congolais est débordante », a expliqué Christian Kabemba, coordonnateur provincial de la JERVIF.

Cette marche annonce d’autres actions de grandes envergures si leur voix ne sera pas écoutée, a-t-il ajouté. Par ailleurs, ils ont été moins nombreux à la manifestation d’aujourd’hui pour respecter les mesures et barrières contre la pandémie de Covid-19.

Dalmond Ndungo/CONGOPROFOND.NET

error:
%d blogueurs aiment cette page :