Connect with us

À la Une

Noël Tshiani : “Sans une nouvelle majorité, il faudra dissoudre l’Assemblée nationale

Published

on

 

Candidat Président de la République lors de la dernière Présidentielle, Noël Tshiani a été reçu, ce jeudi 05 novembre 2020, au Palais de la nation par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi, dans le cadre des consultations présidentielles.

“Nous avons tous reconnu que le pays a été géré par une coalition FCC-CACH. Il y a des gens dans cette coalition qui veulent voir le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi échouer et d’autres réussir. Le fait qu’il ait reconnu que les choses ne marchent pas comme il faut et le fait qu’il ait initié les consultations, c’est une position que nous partageons en tant qu’ancien candidat président de la République”, a déclaré Noël Tshiani au sortir de cet entretien avec le Président de la République.

À l’en croire, avec ce gouvernement, les défis restent intacts, les gens n’ont pas toujours d’eau, d’électricité, manquent à manger, la gratuité qui ne marche pas bien avec des écoles où les enfants n’etudient pas. “Il y a tout à faire dans le domaine du développement maintenant”, a souligné Noël Tshiani.

Évoquant la question liée à la coalition FCC-CACH, Noël Tshiani pense que la coalition est morte et qu’il fallait voir au-delà de ce mariage politique. “Il faut sortir de ce cadre, créer un cadre plus inclusif, que tout le monde puisse participer aux efforts du développement du pays. Nous avons évoqué plusieurs options, notamment, la possibilité pour le chef de l’État de designer un informateur qui puisse, d’abord au niveau du Parlement que nous avons aujourd’hui, de se poser la question de savoir qui veut adhérer à l’Union sacrée, s’il y a des parlementaires qui accepteront de constituer la majorité, il n’y aura pas moyen de dissoudre l’Assemblée nationale. Mais si cette option n’est pas trouvée, il sera nécessaire en ce moment-là, d’envisager la dissolution de l’Assemblée nationale”, a-t-il conclu.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/Congoprofond.net