Connect with us

Actualité

Modernisation de la route nationale n°1 : Le ministre des infrastructures Alexis Gisaro lance les travaux sur la section Mbujimayi – Nguba

Published

on

 

Le Ministre d’État, Ministre des Infrastructures et Travaux Publics, Alexis Gisaro a présidé ce mercredi 10 juillet 2024 la cérémonie de lancement des travaux de modernisation de la route nationale n°1, sur la section reliant les villes de Mbujimayi et Nguba, soit près de 900 km.

Cet événement s’inscrit dans le cadre du “Plan Quinquennal des Infrastructures” 2024-2028 du Gouvernement de la République Démocratique du Congo, visant à améliorer la connectivité du territoire national par voies terrestres.

Dans son discours, le ministre a rappelé que la vision du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, était de relier l’ensemble des chefs-lieux de provinces entre eux et à la capitale Kinshasa, tout en assurant la connexion aux grands corridors régionaux.

Ces routes revêtues permettront de connecter l’espace national aux facilités de commerce international, notamment avec les ports en eaux profondes de l’Afrique australe et de l’Afrique de l’Est, en plus de la connexion au port national de Banana en cours de construction”, a souligné le Ministre.

La route nationale n°1, longue d’environ 3 200 km, relie déjà 11 provinces, de l’Ouest à l’Est du pays. Les travaux sur la section Mbujimayi-Nguba, financés dans le cadre du partenariat sino-congolais, permettront de boucler le revêtement de cet axe majeur d’intégration nationale.

Le Ministre a également annoncé le lancement prochain des travaux de modernisation de la route nationale n°2, reliant le centre du pays à l’Est, avec le démarrage de la première phase Mbujimayi-Kabinda-Banga, financée par la Banque mondiale.

Ces investissements s’inscrivent dans la vision globale du Président Tshisekedi de doter la RDC d’un réseau routier moderne, favorisant le désenclavement des provinces, le développement économique et l’intégration nationale.

Désiré Rex Owamba/CONGOPROFOND.NET 


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Sports

Affaire “I.M.D-Onatra” : Martin Lukusa et Pélé Mongo menacés des poursuites judiciaires

Published

on

Dans un communiqué parvenu à la rédaction de CONGOPROFOND.NET, la Sarl I.M.D indiqu’elle n’a donné mandat à qui que ce soit, encore moins, à Mboyo Ilombe dit « Pele Mongo » aux fins de parler d’elle. Par ailleurs, elle fustige l’attitude de la Direction Générale de l’Onatra qui instrumentalise certains organes de presse et des communicateurs politiques à des fins obscures dans cette affaire. 

Ci-dessous l’intégralité du communiqué

La Sarl Internationale Marketing and Distributing en sigle I.M.D, par la voie de son Gérant, Monsieur Cyril-Victor BOLODJWA EALE W’AMENGE, informe l’opinion tant nationale qu’internationale, qu’elle n’a donné mandat à qui que ce soit, encore moins, à Mboyo Ilombe « Pele Mongo » & Consorts », aux fins de parler d’elle ou de ses organes dans le cadre du litige qui l’oppose à l’Onatra SA.

Par ailleurs, IMD SARL fustige l’attitude de la Direction Générale de l’Onatra qui instrumentalise les organes de presse et les communicateurs politiques à des fins obscures au lieu de s’investir pour le règlement des dettes detenues par cette société, attitude qui ne favorise pas le climat des affaires entre les deux parties.

La Sarl Internationale Marketing and Distributing en sigle I.M.D, se réserve le droit de procéder à des poursuites judiciaires à l’encontre de toute personne qui s’évertuerait à parler en son nom ou en celui de son Gérant précité.

La Sarl I.M.D informe aussi l’opinion que les affaires qui l’opposaient à l’Onatra, ayant pour objet le préfinancement qu’elle a effectué à hauteur de 80% de l’investissement, donc 3.400 tonnes d’acier (Profilés métalliques et fer à béton) qui ont servi principalement à la réhabilitation de la plateforme des quais 1 et 2 du Port International de Matadi ont fait l’objet des decisions contradictoires des cours et tribunaux, toutes à ce jour coulées en force de chose jugée en sa faveur et dont exécution se poursuit en vertu des articles 10 du traité Ohada, et des articles 149 et 150 de la Constitution de la République Démocratique du Congo.

Fait à Kinshasa, le 13 Juillet 2024

Cyril-Victor Bolodjwa EALE W’AMENGE, Gérant


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte