Connect with us

À la Une

Mines : Barrick s’apprête à générer des flux de trésorerie disponibles futurs substantiels

Published

on

Barrick Gold Corporation (NYSE:GOLD)(TSX:ABX) est construite sur une base de six mines d’or de niveau 1 1 avec des plans glissants sur 10 ans qui garantissent la capacité de l’entreprise à générer des flux de trésorerie disponibles substantiels 2 pour la prochaine décennie et au-delà, déclare le président exécutif John Thornton.

Écrivant dans le rapport annuel 2021 de la société, publié le 20 mars dernier, Thornton note qu’en septembre 2018, lorsque la fusion de Randgold a été annoncée, Barrick avait une dette nette supérieure à 4 milliards de dollars. Depuis lors, il a non seulement atteint une position de trésorerie nette, mais a restitué 2,5 milliards de dollars de liquidités aux actionnaires, y compris la distribution record de 1,4 milliard de dollars l’an dernier.

« Comme annoncé précédemment, après un examen attentif de notre allocation de capital, le conseil d’administration a mis en place une nouvelle politique de dividende comprenant un dividende de base avec un dividende de performance supplémentaire lié à la trésorerie nette au bilan, à partir de 2022. Nous pensons que cela donnera nos actionnaires sur les futurs flux de dividendes 3 », dit-il.

« Le conseil d’administration a également approuvé un plan de rachat d’actions d’un milliard de dollars qui nous donnera la possibilité d’acquérir nos actions lorsqu’elles se négocient en dessous de ce que nous considérons être leur valeur intrinsèque ».

Barrick, le Pakistan et le Balouchistan conviennent en principe de relancer le projet Reko Diq

Barrick Gold (ABX.TO, 30,67 $) a signé une entente de principe sur le redémarrage de la construction de son projet Reko Diq, dans la province pakistanaise du Baloutchistan. Le projet avait été suspendu en 2011 en raison d’un conflit sur la légalité de son processus de certification.

La minière torontoise a expliqué lundi que la version reconstituée du projet serait détenue à 50% par Barrick, tandis que la propriété de l’autre moitié serait divisée par plusieurs entités au Pakistan. Celles-ci comprendraient une portion de 10% offerte, sans contribution, au gouvernement du Baloutchistan, une participation de 15% à une société à vocation particulière détenue par le gouvernement du Baloutchistan et une portion de 25% détenue par d’autres sociétés d’État.

Barrick a précisé qu’une entente distincte permettrait de remplacer Antofagasta PLC par des parties pakistanaises. Barrick sera l’exploitant du projet, qui obtiendra un bail de minière, un permis d’exploration, des droits de surface et une entente minérale.

Notre mission est d’être l’entreprise minière d’or et de cuivre la plus valorisée au monde en trouvant, développant et détenant les meilleurs actifs, avec les meilleures personnes, pour offrir des rendements durables à nos propriétaires et partenaires.

Nous nous engageons à nous associer à nos pays et communautés hôtes pour transformer leurs ressources naturelles en avantages tangibles et en prospérité mutuelle.

Barrick a des opérations et des projets d’extraction d’or et de cuivre dans 13 pays d’Amérique du Nord et du Sud, d’Afrique, de Papouasie-Nouvelle-Guinée et d’Arabie saoudite. Notre portefeuille diversifié couvre de nombreux districts aurifères prolifiques du monde et se concentre sur des actifs à marge élevée et à longue durée de vie.

Les actions de la société se négocient à la Bourse de New York sous le symbole GOLD et à la Bourse de Toronto sous le symbole ABX.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Goma: Sur recommandation du Premier ministre, le couvre-feu est levé !

Published

on

Le couvre-feu a été levé ce lundi 26 septembre sur toute l’étendue de la ville de Goma. En revanche, il reste en vigueur dans le reste de la province du Nord-Kivu « en attendant l’amélioration des conditions sécuritaires ». Cette mesure avait été décrétée dans cette province dans le but de protéger la population pendant la période des fêtes de fin d’année en 2021, caractérisée par un pic inhabituel d’insécurité.

La levée de cette mesure dans le chef-lieu du Nord-Kivu intervient peu après la mission de suivi-évaluation de l’état de siège « en vue de réorienter les actions pouvant contribuer à rétablir la paix et la sécurité durables dans cette partie de notre territoire national », effectuée par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde en Ituri et au Nord-Kivu

A cet effet, il avait été demandé au gouverneur militaire d’évaluer son efficacité, après les nombreuses plaintes des populations exaspérées par les tracasseries.

« Nous devons nous assurer avec les autorités militaires que nous puissions mettre fin à toutes ces questions, surtout des questions des tracasseries qui ont été mentionnées. Nous estimons que nous, en tant qu’autorités, devons suivre ce que la population nous dit et travailler dans le sens de lui garantir son bien-être. C’est une population qui n’a que trop souffert et donc nous sommes très sensibles aux messages qui nous sont donnés. Nous avons eu aussi cette demande qui nous a été faite, particulièrement pour la ville de Goma, en ce qui concerne les restrictions en termes de déplacements. Nous avons discuté avec le Gouverneur militaire et donné une indication pour qu’il puisse très vite, réunir le conseil de sécurité et voir les modalités, tout en garantissant la sécurité ici dans la ville de Goma », avait ajouté le Premier ministre Sama Lukonde.

Signalons qu’une première journée ville morte a été observée ce lundi 26 septembre à Goma à l’appel des forces vives et de la société civile en protestation de l’occupation depuis plus de 3 mois de la cité de Bunagana par le M23 et de l’état de siège, jugé inefficace.

Franck Kaky/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising