Connect with us

Actualité

Meeting du FCC : la peur gagne l’opposition

Published

on

Le succès récolté par le dernier meeting du Front Commun pour le Congo(FCC) a véritablement bougé les lignes sur l’échiquier politique national.

Plusieurs acteurs politiques, surtout ceux proches de l’opposition, ont fait des sorties médiatiques malencontreuses pour critiquer, sur la forme, cet événement politique.  »
Analystes et observateurs ont relevé que ceux qui évoquent le conditionnement de la population par l’argent du trésor public, ont eu a gérer les Institutions de ce pays. En réalité, ils connaissent toutes les procédures pour arriver au décaissement. Une telle activité devrait nécessairement laisser des traces et la presse en aurait fait son chou gras… », a fait remarquer un acteur pro FCC.

Au sujet de la question de la réquisition forcée des bus, il ajoute que partout dans le monde, il y a toute une organisation pour le transport des militants ou des citoyens qui participent aux événements.
 » Peut-on payer plus de 200.000 personnes avec l’argent du trésor public sans que les fonctionnaires des ministères concernés le sachent ? Avec les nouvelles technologies de l’ information, les fonctionnaires de l’Etat et les agents la Banque centrale n’hésiteront jamais à mettre ces documents à la place publique.
Combien fallait-il pour louer des bus pour un regroupement organisé ? Si les opposants n’avaient pas de bus le jour de leur meeting, c’est puisqu’ils n’avaient pas payé à l’avance ? Ils ont choisi le jour où l’entreprise avait choisi de faire l’entretien de son chariot automobile.


Et que dire de ceux qui sont venus à moto, vélo ou à pied ?
Qui peut payer tous ces militants ?
Ils sont venus car ils sont convaincus de leur engagement. Ils l’ ont témoigné en venant au meeting.
C’est un succès jamais récolté. Même au combat de Ali et Foreman en 1974, dans ce stade. On n’a pas vu ce monde ! Même du temps du maréchal. Personne n’a vu un monde pareil.
C’ est une nouvelle ère dans l’histoire des meetings », a martelé cet acteur, soulignant au passage que
tout ceci témoigne que l’opposition est déjà en mal de positionnement.

Pour lui, il est visible que la peur a gagné l’opposition depuis le razzia du stade des Martyrs. « Qu’ ils assument leur échec de mobilisation des troupes », a-t-il conclu.

CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

RDC : Denise Nyakeru Tshisekedi honore la 6ème promotion de l’École de Renseignement Militaire

Published

on

Cent quatre vingt-cinq (185) Officiers de renseignement militaire ont reçu des mains de Denise NYAKERU TSHISEKEDI les brevets de fin de formation ce vendredi au Centre supérieur militaire dans la commune de Ngaliema.

L’épouse du Chef l’Etat a, à cette occasion, témoigné son soutien aux vaillants militaires qui défendent, de fois au péril de leur vie, l’intégrité du territoire national en ce moment où le pays fait face à une guerre injuste imposée par le Rwanda à cause de ses ressources naturelles.

Pour la Distinguée Première dame, l’engagement de servir sous les couleurs du drapeau national est un motif de fierté mais aussi une marque de courage exceptionnel.

 » C’est une vraie source d’inspiration sur le sens du devoir pour nos populations et particulièrement pour notre jeunesse.
En tant que femme congolaise, je me réjouis de la présence de cinq (5) femmes parmi les 185 lauréats de cette promotion. Cependant , je me questionne sur le faible taux de représentativité de la femme dans cette session soit 3%.
Ce constat est presque général au sein de nos forces de sécurité « , a-t-elle dit.

Denise NYAKERU TSHISEKEDI a, à cet effet, plaidé auprès des autorités militaires pour qu’elles assurent une présence féminine dans le commandement des différents services de sécurité et d’impliquer davantage les femmes dans les opérations dans les zones de conflit.

Cela aiderait, à l’en croire, à la prévention de certaines formes de discrimination que pourrait subir les femmes au sein de l’ appareil sécuritaire et à la lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre en zone de conflit.

La Première Dame a, par ailleurs, indiqué que cela ne peut être possible que si les femmes elles-mêmes comprennent qu’elles ont des capacités pour servir le pays dans ce domaine.

Pour sa part, le Chef d’Etat Major des FARDC, Christian TSHIWEWE SONGESHA, a exhorté les lauréats à mettre à contribution les connaissances acquises pour améliorer la qualité des services de renseignements en RDC.

L’effectif de ces officiers de renseignements était de Deux -cent- cinquante six (256), cent quatre vingt cinq (185) réussites avec cinq (5) distinctions, trente-six (36) échecs, trente- trois (33) ont abandonné et deux(2) sont décédés.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising