Dev Solaire

Connect with us

À la Une

Meeting FCC: le “Club des Libéraux” félicite la coordination assurée par le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat

Published

on

Réagissant au meeting du Front Commun pour le Congo( FCC) tenu le samedi 27 octobre 2018 au stade Tata Raphaël de Kinshasa, Jonathan Abedi Mulenda, coordonnateur du Club des Libéraux, cercle de réflexion socio-politique, a indiqué que sa lecture sur cet événement demeure la même comme par le passé: le FCC détient toujours sa capacité organisationnelle, surtout après la dératisation qui a changé la donne. ” Nous avons toujours cru fermement à la victoire écrasante du FCC sur l’opposition politique dans son ensemble”, a-t-il appuyé.

En effet, pour lui, le FCC est un navire politique capable de porter autant de plates-formes et il y a encore de la place pour les retardataires trompés par des vendeurs d’illusions. ” Je recommande aux acteurs politiques sérieux de prendre courage et d’embarquer au bord du navire FCC pour une longue croisière de la victoire”, a déclaré Jonathan Abedi Mulenda.

Au sujet de la première manifestation publique du FCC, le coordonnateur du Club des Libéraux est formel : ” cette démonstration de force remet en cause le slogan creux de l’opposition selon lequel “le Peuple est avec nous “. Car, dans le diagramme Peuple, l’opposition politique s’avère être, à ce jour, le plus petit sous ensemble. “Il y a une minorité qui a marché le vendredi et une majorité qui a tenu son meeting le samedi”, a-t-il soutenu.

Pourquoi la majorité arrive -t-elle aujourd’hui à réussir l’ organisation d’une grande manifestation ?

A cette question, l’analyste répond: ” Le kabilisme a plus de deux décennies d’existence. Il y a une ressource humaine jeune qui a grandi avec cette idéologie qui n’a jamais été rentabilisée par le passé. D’où la nécessité de s’inscrire dans la continuité car de nombreux patriotes de tous âges reconnaissent le meilleur leadership représenté par le Chef de l’État.
Notre génie va nous manquer. Et pourtant, la RDC est entourée par des leaderships septuagénaires et octogénaires maintenus grâce à leurs majorités parlementaires”.

Ainsi, ajoute-t-il, il suffisait simplement de l’activer pour obtenir un bon résultat. Les équipes antérieures n’ont jamais osé. Celle-ci a osé et a réussi.

A l’en croire, le FCC n’est pas un bâtiment infesté de plusieurs ambitions. Sa principale motivation est de gagner les élections à tous les niveaux.

Félicitant et reconnaissant l’efficacité de la coordination assurée du FCC par le Directeur du cabinet du Chef de l’Etat, Abedi Mulenda l’encourage à garder le cap.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

code

error:
%d blogueurs aiment cette page :