Connect with us

À la Une

Martin Fayulu à Beni: «La légitimité ne se confère pas à Addis Abeba, mais par le peuple !»

Published

on

Martin Fayulu, l’un des candidats à la présidentielle du 30 décembre 2018, continue à manifester son mécontentement face aux élections passées.

Au cours d’un meeting ténu ce dimanche 17 février 2019 en ville de Beni, il a appelé la population à la résistance face à ce qu’il appelle « nomination du président de la RDC en exercice ». Il continue à se déclarer président élu par le peuple.

S’adressant à la communauté internationale, Martin Fayulu appelle l’Union africaine et les personnalités internationales à le reconnaître comme président de la république élu par la population congolaise. Pour lui, le président de la RDC en exercice n’a pas été voté plutôt nommé.

« Ce que je dirai à l’UA et à la communauté internationale est que la légitimité ne se confère pas à Addis Abeba. C’est le peuple qui donne la légitimité à ses dirigeants. Depuis l’indépendance, ils veulent mettre au pouvoir celui qui n’est pas aimé par la population. Est-ce que cette fois-ci, nous allons accepter? Les Congolais n’accepteront pas un pouvoir de fraude. Le Congo ne va pas accepter que soit nommé son président. Monsieur Kabila ne voulais pas quitter le pouvoir. Il a porté un masque pour se maintenir au pouvoir. Nous n’allons pas accepter ce masque», a-t-il déclaré devant une foule immense.

Il convient de noter qu’à Beni, Martin Fayulu a déclaré qu’il n’était plus «soldat du peuple, plutôt commandant du peuple». Il dénonce ainsi le fait que des personnes de « mauvaise volonté » veulent instrumentaliser sa base de Butembo et Beni, l’accusant de « tribalisme ».

A en croire cet opposant, le Congo est riche en tout, mais manque des dirigeants et des institutions légitimes.

Martin Fayulu demande sa base de revendiquer tous les scrutins( élections présidentielle, législatives nationales et provinciales) lors des élections du 31 mars prochain dans les zones qui n’avaient pas voté.

Rappelons que Martin Fayulu a été accueilli avec pompe en ville de Beni, au point d’être transporté sur un tshipoye par la population.

Notons que Martin Fayulu affirme avoir été élu à 99% par la population de Beni, lors des élections dites populaires, organisées par la population sans la CENI, le 30 décembre dernier.

Très populaire dans certaines villes, Fayulu est arrivé à Beni en provenance de Butembo où il a animé un meeting vendredi passé et pourra se rendre à Goma, ce lundi pour réclamer la vérité des urnes.

Delphin Mupanda/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Le Salon des Médias et du Business ouvert ce jeudi à Kinshasa 

Published

on

C’est sur le thème: « Les médias, un atout pour la croissance des entreprises en RDC » que le Salon des Médias et du Business s’est ouvert ce jeudi 26 au 27 janvier 2023 à l’hôtel Fleuve Congo.

Événement incontournable de la scène des médias, le Salon des Médias et du Business est l’unique salon en RDC qui rassemble toute la presse et les opérateurs économiques pour discuter des possibilités d’une relation gagnant-gagnant.

Ce salon est organisé par l’Association des médias en ligne (MILRDC) en collaboration avec la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), avec l’appui technique d’Internews sur financement de l’Union Européenne dans le cadre du projet Medias Indépendants et Innovants (Medias 2I).

Prennent part à cette rencontre, environ une centaine de journalistes, communicateurs et chefs d’entreprises.

L’objectif visé par les organisateurs est double : « d’abord évaluer les avancées de l’écosystème médiatique et son impact éventuel sur la croissance des entreprises du pays et ensuite initier un espace d’échange sur diverses thématiques en vue d’améliorer la relation entre le secteur privé et les médias », a déclaré Noémie Kilembe, directrice adjointe d’Internews.

Durant les deux jours du Salon, les participants prendront part aux echanges à travers quatre panels. Les deux premiers prévus ce jeudi ont tablé sur « la réglementation de la publicité en RDC et son impact sur les revenus des médias »; et aussi « les médias face aux régies publicitaires et GAFAS ».

Pour ce vendredi, le premier panel traitera de la diversification des services et des offres des médias, alors que le deuxième planchera sur la gouvernance et la gestion des médias en tant qu’entreprise.

Ce Salon, convient-il de rappeler, rentre dans le cadre du projet M2I débuté en janvier 2020 et qui s’achève à la fin du mois de janvier 2023.

Déborah Kabuya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising