Connect with us

Actualité

Marchés urbains de Kinshasa : Liza Nembalemba exige l’amélioration des conditions des vendeuses

Published

on

 

La députée provinciale Liza Nembalemba a salué l’initiative de son collègue qui a permis de faire un état de lieu sur l’ensemble des marchés publics de la capitale congolaise.

L’élue de la commune de Selembao regrette le fait que la population de sa circonscription ne dispose même pas d’un marché municipal. “Des femmes vendent dans des avenues alors qu’elles paient leurs taxes et sont raquettées, chaque jour par des policiers”, se plaint-elle.

Elle estime, de ce fait, que le moment est venu de s’atteler sur cette cruciale question des marchés urbains et municipaux de la ville province de Kinshasa. “On ne peut pas comprendre que nos mamans vendent à même le sol, sur des tas d’immondices, alors que ces populations paient 300 FC de taxe de salubrité et 200 FC des frais d’étalage”, s’est elle exclamée.

Et de renchérir : “Après le marché de la Liberté, il y aura d’autres marchés urbains pours lesquels nous allons demander des comptes aux comités de gestions au nom de notre population. Pour ceux qui travaillent correctement, ça va. Si non, il faudrait vraiment que les comités de gestion soient revus. Ce sont là les recommandations que nous faisons à l’Exécutif provincial”, a conclu Liza Nembalemba.

Reprochés des plusieurs griefs dont la megestion et spoliation des espaces publics, l’administratrice du marché de la Liberté, Fatuma Mangaza, et son comité de gestion ont été destitués, le lundi 10 mai 2021 par l’Assemblée provinciale de Kinshasa. Trente-cinq députés provinciaux présents à la plénière ont voté pour la destitution de l’administration de ce marché urbain situé dans la commune de Masina.

*Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET*