Connect with us

Actualité

*Manifestations anti-Monusco à Kinshasa: Me Nico Mayengele condamne les actes de violence et critique l’inaction des gouvernants*

Published

on

Suite aux manifestations spontanées qui se sont déroulées dans la journée de ce samedi 10 février, durant lesquelles certains participants ont posé des actes de vandalisme et de destruction de biens, Maître Nico Mayengele a réagi avec fermeté. Dans une déclaration publique faite sur son compte Facebook, il exprime sa profonde désapprobation envers les actes de violence et de destruction, tout en déplorant l’inaction des gouvernants face à cette situation.

« Pays des gouvernants inutiles qui répriment les activistes manifestant contre le génocide congolais et l’occupation de l’Est du pays, mais laissent libres les casseurs et brûleurs des biens des étrangers au vu et au su de tous. Certains applaudissent ces actes de vandalisme, de plasticage et de voyoucratie contre les intérêts onusiens, américains et français en plein Kinshasa, oubliant qu’ils y portent atteinte au climat des affaires et des investissements », a-t-il

Me Mayengele souligne que ces manifestations initialement destinées à dénoncer le génocide congolais et l’occupation de l’Est du pays se sont malheureusement transformées en une occasion pour certains individus de commettre des actes de vandalisme, de plasticage et de voyoucratie. Il déplore le fait que ces actions portent atteinte non seulement aux intérêts des organisations internationales et des pays étrangers présents en République démocratique du Congo, mais aussi au climat des affaires et des investissements dans le pays.

« Le distrait régime laisse faire. Demain, il y aura fuite des capitaux et désinvestissement. Conséquence : chômage généralisé. Isolement diplomatique. On ne s’attaque pas aux plus puissants que soi. Etali bino. L’ivresse du pouvoir finira bientôt. Et FATSHI dira qu’il n’était pas au courant », déclare-t-il.

Maître Mayengele conclut en rappelant que s’attaquer aux plus puissants que soi ne mène qu’à des résultats néfastes. Il appelle à la responsabilité et à la réflexion de tous les acteurs impliqués, soulignant que l’ivresse du pouvoir finira par prendre fin.

Enfin, il critique le régime en place, prédisant que les gouvernants nieront toute connaissance de ces actes de vandalisme, malgré leur visibilité publique.

Désiré Rex Owamba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Moise Mbiye enflamme le Stade des Martyrs : Un concert légendaire qui restera dans l’histoire

Published

on

By

Le concert de Moise Mbiye au Stade des Martyrs a été un véritable événement historique pour la musique congolaise. Non seulement la présence de plus de 120 personnes a témoigné de la popularité de l’artiste, mais la soirée a également été marquée par une ambiance exceptionnelle et une présentation remarquable.

Malgré les nouvelles inquiétantes qui ont circulé tôt le matin concernant l’attaque présumée du Palais de la Nation, le concert a été maintenu grâce à l’assurance donnée par le ministre de l’Intérieur, Peter Kazadi. Cette décision a permis de rassurer le public et de maintenir l’engouement pour l’événement.

Dès l’ouverture des portes du stade, une foule enthousiaste s’est précipitée pour entrer, formant plusieurs files d’attente. À 15 heures, le stade était déjà plein, et les organisateurs ont dû ouvrir les portes de la pelouse pour accueillir davantage de personnes. L’affluence massive à l’intérieur du stade témoignait de l’attente et de l’excitation du public.

Malheureusement, la première partie du concert a été décevante. Les problèmes techniques ont rendu le son inaudible, et certains artistes ont été victimes de l’organisation chaotique. Le maître de cérémonie n’était pas à la hauteur, et le DJ Amaroula, bien qu’étant l’un des meilleurs du pays, a eu du mal à satisfaire les attentes du public en jouant des musiques. Cependant, la performance de Lumino a réussi à attirer l’attention et à mettre le feu au stade, malgré le fait qu’il ne soit pas un artiste de musique chrétienne d’après certains.

C’est à 17h50 que Moise Mbiye est monté sur scène, créant une entrée spectaculaire qui a suscité la polémique. Accompagné de danseurs vêtus de blanc, l’artiste a commencé avec la chanson “O mérite” et a enchaîné avec plusieurs autres succès de son répertoire, tels que “Molimo”, “Akosi nga te”, “Esimbi te”, “Sécurisé”, “Bilaka” et “Oza Mosantu”. Trois invités spéciaux, dont la sœur Simiane Tatu, le frère Van Walesa et le frère Patrice, ont rejoint Moise Mbiye sur scène pour des collaborations mémorables.

Sur le plan artistique, Moise Mbiye a véritablement assuré. Son talent vocal, sa présence charismatique et son engagement ont conquis le public présent. Les paroles de ses chansons, empreintes de foi et d’espoir, ont touché les cœurs de tous les spectateurs, créant une atmosphère de fête et d’émotion.

Ce concert restera gravé dans les mémoires comme l’un des meilleurs jamais organisés en République démocratique du Congo. Malgré les difficultés techniques rencontrées en début de soirée, Moise Mbiye a su transcender les obstacles et offrir une performance exceptionnelle. Son talent et sa passion pour la musique chrétienne ont été salués par le public, qui a été transporté par ses chants inspirants.

En résumé, le concert de Moise Mbiye au Stade des Martyrs a été un événement historique marqué par une participation massive, une ambiance électrique et une prestation artistique remarquable. Malgré les obstacles, Moise Mbiye a su captiver le public et offrir un moment inoubliable de musique et de spiritualité.

Désiré Rex Owamba /CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte