Connect with us

Actualité

Machine à voter: les techniciens de la CENI balaient les soupçons de fraudes massives dénoncés par Shekomba

Published

on

Malgré les dernières révélations faites par le candidat président de la République Alain Daniel Shekomba, sur la machine à voter (MAV),
la Commission Électorale Nationale Indépendante(CENI) semble ne pas en tenir compte. La préoccupation d’Alain Daniel Shekomba portant notamment sur le QR code desdites machines, la suppression des électeurs sans empreinte digitale et le retour au comptage manuel.

La CENI pour sa part maintient l’usage de la MAV pour le scrutin du 23 décembre. « Nous ne pouvons pas envisager d’aller aux élections aussi longtemps que ces revendications ne seront pas pris en compte, » a indiqué le candidat Shekomba, lors d’un entretien avec CONGOPROFOND.NET

Il s’est interrogé : « pourquoi donner un QR Code à une machine alors qu’elle est la seule à décrypter? Pourquoi lui permettre de faire le dépouillement? »

Selon l’expert en informatique Shekomba, le QR code peut commander à la machine autre chose que ce que l’électeur à choisi.  » Vous pouvez voter X et la machine grâce au QR code pointe Y, et à la fin, fait le dépouillement qui sera directement envoyé au centre de compilation et favoriser ainsi la tricherie », soutient-il.

Il exige par conséquent à la CENI de revenir au comptage manuel, en tenant compte des 15 recommandations formulées par les Britanniques, car, estime-t-il, cela fera que la machine à voter devienne juste une simple imprimante des bulletins de vote.

À l’en croire, ce n’est que dans ces conditions que lui et les autres candidats qui sont contre l’utilisation de la MAV pourront participer aux élections.

Du côté de la CENI, ces menaces ne semblent pas inquiéter. Au contraire, selon Grégoire Balowa, informaticien au secrétariat provincial de la CENI, la fraude n’est pas un fait de la machine, ni des papiers, ce qui signifie « qu ‘il ne faut pas chercher des poux sur la tête de la machine, mais plutôt dans le mental des Congolais qui doivent revenir aux bond sentiment ».

Les Congolais, a-t-il dit, sont des experts en terminologie, expliquant que le QR code n’est rien d’autre qu’un langage informatique qui permet de lire les machines et reprend le même langage que celui du type alphabétique.

Et pour répondre aux préoccupations des uns et des autres, la CENI a voulu que la carte d’ouverture comporte le taux de participation pour montrer aux gens qu’il n’y a rien dans la matrice de la machine.

Pour cet informaticien, les bonnes élections apaisées sont l’affaire de tous (électeurs, candidats, observateurs …).

Daela /CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Actualité

André Mbata aux Kanangais : « Félix Tshisekedi sera réélu, il n’y aura pas de fraude ! »

Published

on

En séjour à Kananga, le premier vice-président de l’Assemblée nationale, le Professeur André Mbata, a, au cours d’un point de presse tenu ce jeudi 26 janvier 2023 dans la cour de la résidence officielle du gouverneur du Kasaï Central, affirmé que le président de la RDC actuel sera réélu pour son bilan élogieux.

Cette élection devrait passer par un enrôlement massif des électeurs du Kasaï Central, martèle-t-il. D’où sa présence, le mercredi 25 janvier 2023, au meeting organisé par le gouverneur du Kasaï Central, John Kabeya, pour sensibiliser la population à l’enrôlement massif. « Si en 2018, le nombre d’électeurs du Kasaï Central avait été réduit sciemment, il n’y a pas de raison actuellement. Nous nous attendons à ce que ce nombre double même parce que notre population est engagée à aller à ces élections », explique-t-il.

Professeur André Mbata a affirmé qu’il n’y aura pas de report ni de fraude et que les élections seront organisées cette année en RDC. « On va élire en 2023, au moment de la campagne nous reviendrons pour dire pourquoi. Mais déjà je tenais à souligner que la population doit aller se faire enrôler pour élire notre candidat Félix Antoine Tshisekedi. Il sera réélu, il n’y aura pas fraudes. Il le sera objectivement. Cette fois-ci notre Président devra bénéficier de la majorité confortable au niveau national et au niveau provincial pour que nous ayons des gouverneurs et des ministres provinciaux qui appliquent également sa vision que nous connaissons tous, le Peuple d’abord ! », a-t-il conclu.

Jeff Mbuyi/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising