Connect with us

À la Une

Livres: «Bibliologie entre Archivologie, Communicologie, Éditologie, Épistémologie, Informatologie et Médialogie»

Published

on

Le nouvel ouvrage scientifique démontre les relations qui existent entre la bibliologie et d’autres disciplines scientifiques du monde des Sciences de l’information et de la communication (SIC).

 

Le professeur Bob Bobutaka Bateko, enseignant à l’Institut supérieur de statistique de Kinshasa (ISS/Kin) et à l’Université de Kinshasa (Unikin), vient de publier un énième livre scientifique intitulé «Bibliologie entre Archivologie, Communicologie, Éditologie, Épistémologie, Informatologie et Médialogie». Ce livre de 296 pages publié aux éditions Edilivre est sa quatrième publication dans cette maison d’édition française.

Selon le résumé de l’auteur, «La Bibliologie, une science de l’information et de la communication, dans sa phase de maturation avancée, démontre et explique ses phénomènes, notamment au travers d’une approche interdisciplinaire et transpluridisciplinaire. Pour ce faire, ce livre construit un schème pluriel tendant à l’explication des phénomènes bibliologiques en exploitant l’informatologie, la communicologie, l’éditologie, la médialogie, l’archivologie et l’épistémologie. La synergie de ces disciplines scientifiques dans une même publication est un exercice cognitif complexe. Ces différentes sciences constituent autant les identifiants que les déterminants d’appréhension et de compréhension de la science de l’écrit et de la communication écrite».

Mise en relief de recherches sur la bibliologie

Cette œuvre de l’esprit met aussi en relief les recherches sur la bibliologie effectuées à l’Institut Supérieur de Statistique de Kinshasa, l’un de plus anciens établissements académiques en Afrique centrale, depuis 1965. Sa section des Sciences et Techniques documentaires existe depuis 1977 et participe activement au renouvellement et à l’enrichissement de la bibliologie dont l’objet épistémologique est l’écrit (multimédia) englobant l’écriture et la lecture. Ces éléments sont significatifs dans le changement du paradigme civilisationnel de l’humanité.

Professeur BOB BOBUTAKA Delphin

Enfin, la bibliologie comme toutes les sciences de l’information et de la communication, s’opérationnalise autour du fait, de l’effet et de l’instrumentalisation ou de l’intermédiation.

Bob Bobutaka Bateko est professeur d’Université, chercheur et écrivain en RDC. Il est docteur en sciences de l’information et de la communication. Il a plusieurs formations, notamment en Archivistique, en Bibliothéconomie, en Documentation, en Bibliologie et en Sciences de l’Information et de la Communication. Son heuristique scientifique exploite, entre autres, l’épistémologie des sciences de l’information et de la communication, la bibliométrie, la biblio-sociométrie, la média-sociométrie, la légistique, l’éditologie, l’éditométrie, l’archivologie, la bibliothécologie, la documentologie, etc. En outre, ses travaux prônent l’approche interdisciplinaire, voire syntagmatique, à côté de l’approche paradigmatique. Ce, en vue de consolider les recherches et les enseignements dans le domaine de l’infocom. Il a collaboré activement avec le professeur-émérite Robert Estivals de l’Université de Bordeaux 3, en France, dans le cadre de la Revue scientifique internationale dénommée Bibliologie, Schéma et Schématisation.

Auteur prolifique

Prolifique, le Pr Bob Bobutaka ne tarit pas d’inspiration et continue des recherches approfondies dans le champ de l’épistémologie. Il a au total publié trois ouvrages courant cette année. L’essai La France, la Belgique et les deux Congo : mémoire historique, approche archivologique et communication politique  est paru en février aux éditions Edilivre à Paris en France. Le troisième ouvrage riche et évocateur qui vient d’être mis sur le marché en ce mois de décembre a pour titre Congo-Kinshasa et Congo-Brazzaville. Développement, langue, musique, sport, politique et bibliologie. Bob Bobutaka y aborde l’évolution de la politique, du sport de la culture dans l’espace Kongo. Un livre qui répond à des curiosités sur l’un des espaces aux cultures riches et mystérieuses dans le monde.

Professeur Bob Bobutaka de l’ISS/Kin et Unikin

Les autres livres publiés par le professeur sont Archivistique, Bibliothéconomie, Documentation et légistique : disciplines de la bibliologie, Paris L’Harmattan, 2015, 315 pages ; Archivologie, Bibliologie et communicologie : approche épistémologique , Saarbrücken, Editions universitaires européennes, 2014 ; Bibliologie : science de l’Information et de la communication, Saarbrücken, Edition universitaires européennes, 2015 ; RD Congo – Belgique : archives, bibliothèque et bibliologie, Saarbrücken, Editions universitaires européennes, 2013. Dans ce lot des livres de Bob Bobutaka, il y a également Ecrit, Information, communication en République démocratique du Congo : essai de la bibliologie, L’Harmattan, Paris, 2009 ; Déconstruction du processus bibliologique colonial : installation d’un modèle endogène africain, L’Harmattan, Paris, 2015 co-auteur ; La République démocratique du Congo : les élections et après, L’Harmattan, Paris, 2008, co-auteur ; Bibliothèques, livre, écrit et technologies de l’information et de la communication en République démocratique du Congo, L’Harmattan, Paris, 2005, co-auteur ; et  Les bibliothèques congolaises : état des lieux, L’Harmattan, Paris, 2007, co-auteur.

Delphin Bateko Moyikoli

 

CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kin, Goma et L’shi accueillent le 14ème Congrès de l’Union des Architectes d’Afrique en fin juin 2025

Published

on

Plus de 1500 délégués, provenant de tous les coins du continent noir, sont attendus dans 3 villes de la RDC ( Kinshasa, Goma et Lubumbashi), vers la fin du mois de juin de l’année prochaine, afin de prendre part au 14ème Congrès de l’Union des Architectes de l’Afrique autour du thème :«la résilience des villes africaines dans les zones industrielles et sismiques ».

Le lancement officiel de la campagne de ce 14ème Congrès a bel et bien eu lieu ce jeudi 24 mai depuis l’hôtel Hilton de Kinshasa.

Une journée riche en programme qui a permis aux participants ainsi qu’aux journalistes présents de s’imprégner des contours de cette édition 2025 qui se déroulera sur 3 villes congolaises.

Ce congrès sera une occasion en or pour présenter le potentiel inestimable de la RDC au monde comme le souligne l’architecte Fiyou Ndondoboni, président de l’Ordre national des architectes ( ONA). « La tenue de ces rencontres dans mon pays constitue un événement diplomatique majeur, contribuant non seulement à son rayonnement international mais aussi s’intégrant harmonieusement dans les efforts menés par le Président de la république Félix Tshisekedi Tshilombo sur le plan diplomatique », a-t-il appuyé.

Le président de l’union des architectes d’Afrique, l’architecte Donatien Kasseyet-Kalume, est, quant à lui, revenu sur le constat amère de la situation de l’architecte congolais qui est souvent oublié, voire pas considéré. « La présidence se rend chaque année aux différentes Conférences des Parties
(COP) sans architecte ni urbaniste pour discuter de l’avenir de notre nation en termes d’Environnement et d’environnement bâti(…). Le Premier Ministre, chef du Gouvernement, n’a jamais convoqué les architectes congolais lors des consultations qu’il organise à l’échelle de la Nation. Le ministère de l’Urbanisme, notre ministère de tutelle, a signé récemment un contrat de construction de 100.000 cités intégrées à ériger sur le territoire national, avec un groupe kenyan, certes, mais pas congolais… Y avait-il un impératif ? Si notre ministre de tutelle ne croit pas en nous, qui le fera ?”, s’est-il interrogé.

Aux partenaires multilatéraux de la RDC, l’architecte a interrogé : ” Oserions-nous vous demander le rôle réservé à l’architecte congolais dans le cadre de l’exécution de vos programmes d’aide ou de partenariat ?”.

Enfin, à ses consœurs et confrères architectes congolais, Donatien Kasseyet-Kalume a adressé son interpellation : ” Sommes-nous suffisamment organisés, préparés, outillés pour prendre la charge de notre rôle de conseil ?».

Représentant du Premier ministre, le ministre de l’Aménagement du Territoire de la République Démocratique du Congo, a fait savoir son espoir de voir les questions architecturales qui gangrènent la société congolaise trouver les réponses nécessaires. « Je suis certain que ce congrès va poser les prémices et les fondamentaux pour l’édition 2025. Je souhaite également que cela soit une occasion d’échange avec les partenaires sur les questions essentielles comme les opérations minières et les projets de développement de nos pays africains…»

A noter que ce lancement officiel de plus d’un an en avance a été voulu pour préparer ensemble une célébration réussie de cet événement mais également l’occasion de lancer l’appel à contribution au niveau du continent sur les thématiques choisies pour une matérialisation tangible du concept de coopération Sud-Sud tant souhaitée.

Dorcas Ntumba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte