Connect with us

non classé

L’Ong YPDA présente les résultats de l’impact socioéconomique du Covid-19 en RDC en août prochain

Published

on

L’organisation non gouvernementale YOUTH PROGRAM FOR THE DEVELOPMENT OF AFRICA (YPDA) avec l’appui financier de TRUST AFRICA a organisé, fin juin et début juillet, une enquête sur le diagnostic d’impacts communautaires des mesures sécuritaires mises en place par les autorités gouvernementales afin de lutter contre la COVID-19. Cette étude s’étend sur la période allant du mois de mai au mois d’août 2021.

Pour y arriver, cette ONG commence par deux journées de réflexion à l’intention des acteurs politiques, des parlementaires, des acteurs de la société civile, des leaders communautaires ainsi que des autorités policières et militaires.

D’après Gaston MONGHA, président du conseil d’administration de cette ONG, l’objectif était d’associer des acteurs clés à l’étude en vue de trouver des résultats escomptés. « Les résultats de ces assises seront contenus dans le rapport qui sera produit par cette ONG d’ici le mois d’août 2021 et permettront de mener une activité de plaidoyer à l’intention des décideurs et responsables des services de sécurité », explique-t-il.

Des résultats attendus de cette étude sont, entre autres, les dirigeants et responsables des services de sécurité de la RDC s’engageront à préserver et à respecter les droits humains et libertés individuelles. Les violences, violations des droits humains commises par les forces de sécurité à la suite des mesures sécuritaires contraignantes mises en place à fin de lutte contre la COVID-19 devront diminuer de 70%, les citoyens congolais jouissent de leurs droits et libertés individuelles, s’expriment et leurs voix sont prises en compte par les dirigeants au travers les actions citoyennes, les positions et perceptions communes des citoyens congolais sont identifiées, publiées et font l’objet d’une prise en considération par les responsables. L’impact communautaire des mesures sûres est documenté et publié.

Jeff Mbuyi/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

non classé

Butembo : 3 morts après une attaque rebelle, ce mercredi, à la Prison centrale Kakwangura

Published

on

La prison centrale Kakwangura a été la cible d’une attaque des hommes armés dans la nuit de mardi à ce mercredi 10 juillet en ville de Butembo. Cette incursion a eu lieu vers une heure du matin et le bilan fait état de 3 personnes tuées dont deux policiers et un assaillant.

D’après des sources militaires, qui jusque-là n’ont pas l’identité des assaillants auteurs de cette attaque, indiquent que des locataires de la maison carcérale ciblée se sont évadés. En même temps, elles ajoutent que qu’un colis contenant 90 munitions a été récupéré par les forces loyalistes.

Le bilan encore provisoire fait état de deux policiers qui étaient à la garde tués, un combattant Maï-Maï du nom de Kasereka Vyeka neutralisé, son arme et un colis contenant 90 munitions récupérées par les militaires en renfort.”, a déclaré le capitaine Anthony Mwalushayi, porte-parole de l’armée dans la région.

Ce bilan pourrait être provisoire, car selon lui, les forces de l’ordre et de sécurité sont à pied d’œuvre pour retrouver les évadés et les auteurs de l’attaque. Selon cet officier FARDC, 3 autres évadés ont été maîtrisés et ramenés en prison.

Pour l’instant, la situation est redevenue calme et des dispositions sécuritaires sont prises pour retrouver les prisonniers évadés”, ajoute-t-il.

Du côté de la Société civile, on signale que trois autres assaillants ont été victimes de la justice populaire dans un quartier situé à l’est de Butembo. Ces derniers ont été arrêtés par les habitants de ce coin avec des armes et munitions

Signalons que dans la matinée de cette attaque intervient pendant que les organisations et autres structures citoyennes venaient d’annoncer une autre série de manifestations anti-Monusco dans la ville.

Nehemy Mbusa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising