Connect with us

non classé

Ituri-État de siège : 9 officiers FARDC arrêtés pour détournement de fonds alloués aux opérations militaires

Published

on

La promesse faite par le chef de l’État au sujet des enquêtes qui visent à éliminer les magouilles au sein de l’armée commence à produire des fruits.

Le mercredi 21 juillet 2021, 9 officiers de la 32e région militaire et un de la Police Nationale Congolaise ont été arrêtés et placés à la prison centrale de Bunia dans la province de l’Ituri.

Ces derniers sont accusé d’avoir détourné de fonds destinés à l’armée durant cette période de l’état de siège.
L’information a été livrée par le porte-parole de l’inspection générale des FARDC.

Selon plusieurs militaires les sources deux colonels, 4 lieutenant-colonels, un major, un capitaine et un commissaire supérieur de la Police, assistant du vice-gouverneur policier sont concernés par ce détournement présumé dont les preuves ont été retrouvées lors de l’audit effectuée par l’équipe d’inspecteurs militaires, au sein de la commission d’achat mise en place.

« Après contrôle et vérification de l’authenticité des documents référentiels des fonds et certaines pièces justificatives, il s’est avéré des anomalies, preuves de malversation et de détournement avérés« , a déclaré le major Gerry Gbelo.

« Et pour mettre fin à toutes ces pratiques d’antivaleurs qui ternissent l’image de notre armée et dénotent le manque du patriotisme dans le chef de certains chefs militaires, les auteurs de ce détournement à la 32e région militaire sur ordre de l’inspecteur général des FARDC, le général d’armée Amisi Kumba Gabriel, sont mis à la disposition de la justice à l’auditorat militaire de Bunia et mis en prison pour répondre de leurs actes« , a précisé le major Gerry Gbelo Pazonga.

Le 23 juin dernier, trois autres officiers de l’armée loyaliste ont été mis aux arrêts pour exagération des factures en cette période où d’intenses opérations militaires sont lancées pour traquer tous les groupes armés opérant dans cette entité.

Cas-info.ca