Connect with us

non classé

J.O 2020 : les boxeurs congolais déjà à Tokyo

Published

on

En marge des Jeux olympiques de Tokyo 2020, la délégation congolaise conduite par le président de la fédération congolaise de Boxe, Ferdinand Ilunga Luyoyo, est arrivée ce mardi 20 juillet dans la capitale japonaise.

Les pugilistes congolais ont passé près de 20 jours à KHABAROVSK, en Russie, pour une préparation dans un camp d’entraînement.

Notons que c’est vers 13h20, heure locale, que les Congolais ont foulé leur pied sur le sol du pays du soleil levant. Tout de suite, ils ont été soumis à un énième contrôle médical anti-covid-19.

Le test s’est avéré favorable pour l’ensemble de la délégation composée de 4 athlètes, un entraîneur national, un directeur technique national, un intendant, un secrétaire général adjoint de la fédération, selon les informations de la direction de communication de cette fédération.

Au programme, un petit repos est accordé aux athlètes au village olympique, avant de se soumettre à une énième séance d’entraînement de décrassage question de faire respirer les muscles, sous la houlette de Valéry Kayumba (DTN) et Toussaint Lofanga, entraîneur national.

Notons que la compétition va s’ouvrir ce vendredi 23 juillet et les boxeurs de la RDC montent sur le ring dès ce dimanche 25 juillet.

Outre ces quatre boxeurs, la RDC va aligner une judokate, un athlète pour l’athlétisme et un autre pour le Taekwondo. Les deux derniers arrivent dans la terre japonaise dans les heures qui suivent.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

SYNAMED : Les médecins en grève dès ce mercredi 6 juillet !

Published

on

Le Syndicat National des Médecins (SYNAMED), à travers sa note d’information du 02 juillet 2022 adressé au Premier ministre, Sama LUKONDE,  annonce, à l’intention du gouvernement, qu’à partir de ce mercredi 6 jusqu’au samedi 9 juillet 2022, il va observer un arrêt de travail.

En effet, souligne son Bureau exécutif national représenté par son secrétaire général national, le Professeur Dr John Senga Lwamba, et son secrétaire général adjoint chargé de l’Administration, Etudes et Documentation, Dr Fabien NZOKO FWANKENDA, il s’agit là d’une forme de grève qui porte sur un service minimum qui partira de ces dates à partir de 7h30.

A en croire cette note du SYNAMED, ce service minimum dépendra de la volonté du gouvernement. A son issue, le samedi 9 juillet 2022, une évaluation générale pourra donc être faite.

Notons que les médecins précisent également que le service minimum va consister, entre autres, à la prise en charge des malades hospitalisés et des urgences, l’évaluation des cas préprogrammés ainsi que la libération des malades qui ne posent plus de problèmes.

Aussi, la note renseigne que les médecins qui œuvrent dans les provinces sous état de siège, les médecins des FARDC et de la Police Nationale ainsi que ceux des banques de sang sont donc exemptés par cette mesure prise par le Bureau Exécutif National du Synamed.

Toutefois, ils rappellent que le droit à la grève est du reste garanti par la constitution de la République, raison pour laquelle ils appellent ses affiliés à faire preuve de responsabilité.

Pour rappel, il y a lieu de révéler que cette position du Bureau Exécutif du Synamed intervient à la suite du non-respect par le gouvernement de l’Accord du 3 août 2021 conclu, d’une part, entre SYNAMED asbl et Symeco et la partie gouvernementale,  conformément à l’atelier de Bibwa du 16 au 25 juin 2022. Selon eux, aucune plénière de la commission n’a pu avoir lieu, aucune explication n’a été avancée par rapport aux engagements faits. Ceci donne lieu à une remise en question par rapport aux indemnités de transport et de logement et enfin l’absence de l’adoption du Règlement Intérieur de la Commission Interministérielle qui, du reste, constitue l’un des objectifs majeurs de cet atelier qui avait eu lieu.

Melba Muzola/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising