Connect with us

À la Une

Lois Minaku-Sakata : le FCC démasqué au Conseil des ministres !

Published

on

La 37e réunion du conseil des ministres de ce vendredi 26 juin 2020 sous la direction du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi s’est terminée en queue de poisson, a-t-on appris des sources proches du gouvernement.

Des Sources concordantes indiquent que des révélations ont été faites, accusant le VPM, ministre de la Justice et Garde des sceaux d’avoir commis une infraction de faux et usage de faux en transmettant au nom du gouvernement des faux avis favorables aux 3 propositions de Lois de Minaku et Sakata à la Présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, sans pour autant que cela soit discuté en Conseil des ministres comme c’est le cas depuis l’accession de Félix Antoine Tshisekedi à la magistrature suprême.

D’après plusieurs analystes, ces révélations viennent de démontrer la vraie intention du Front Commun pour le Congo( FCC) de vouloir faire un passage en force avec ces propositions de lois initiées par le duo Minaku-Sakata déjà sous examen à la commission PAJ de l’Assemblée nationale afin de caporaliser la justice et protéger ses différents abus perpétrés durant ses 18 ans de règne.

Au Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi, recommandent plusieurs analystes, en sa qualité de garant de la nation conformément à l’article 69 de la constitution, de tirer les conséquences et agir comme il se doit pour remettre de l’ordre dans la maison République démocratique du Congo.

Il sied de noter que cet incident intervient à quelques jours de son discours à la nation en marge de la 60e anniversaire de l’indépendance de la République démocratique du Congo. D’où, des annonces et mesures importantes pourraient être annoncées.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code