Connect with us

Société

Logements sociaux : les dessous des cartes de l’affaire « Samibo »

Published

on

Au moment où la plusieurs décideurs politico-économiques sont poursuivis par la justice dans la gestion des deniers publics affectés au projet « 100 jours du Chef de l’État », un autre dossier est entrain de livrer ses secrets à l’opinion. Il s’agit de l’affaire  » Samibo « .

En effet, la société Samibo Sarl avait commencé la construction des logements sociaux dans cinq provinces pour un total de 1500 maisons. Ces travaux connaissent du retard dans certaines provinces pour diverses raisons notamment, a-t-on appris, le manque d’attribution des espaces pour accueillir ces édifices.

Les travaux sont en retard mais ne connaissent pas d’arrêt. Pour la ville de Mbuji-Mayi, les travaux viennent de commencer avec l’acquisition du terrain par le gouverneur de province du Kasaï Oriental Jean Maweja.

Pour les constructions de Kinshasa, hormis le changement de lieu de Maluku au camps Tshatshi, causant un retard énorme suite aux études topographiques, Samibo est à 250 maisons construites sur les 300 prévues et la fin des travaux ne dépends que de certains paiements du gouvernement qui permettront de libérer plusieurs containers à la douane.

En dehors de 300 maisons construites, l’Etat congolais avait commandé un rajout de 3000 maisons préfabriquées et Samibo possède déjà 1000 maisons prêtes que la Turquie refuse d’envoyer faute de paiement.

Qu’est-ce qui bloque ?

Le retard d’exécution du gouvernement congolais dans le paiement n’a pas permis à Samibo de libérer en temps voulu les containers des différents matériaux garder dans plusieurs ports à travers le monde Angola, Tanzanie, Turquie pour ne citer que cela.

Malgré la détention et l’inexécution du gouvernement congolais de son engagement, les travaux pour la ville de Kinshasa continuent et pour la ville de Mbuji-Mayi, malgré l’octroi tardif du site les travaux avancent à une vitesse remarquable. Cette action démontre la bonne foi de Samibo et de son gérant Mr Samih houbala jammal.

Accusé de détournement, Samih Jammal doyen de la communauté libanaise en RDC, a passé plus de 52 ans au Congo sans connaitre la moindre interpellation. Cette affaire en justice risque de nuire à sa réputation.

Nous rapprochant du dossier en justice, les avocats de Samibo se réservent le droit de poursuivre les auteurs de toute diffamation visant à nuire à la crédibilité de leur client.

Ils demandent à la presse de se rapprocher d’eux pour toutes informations concernant monsieur Samih Jammal et la société Samibo.

Il sied de souligner que le contrat dont bénéficie Samibo sur la construction des logements sociaux remonte du gouvernement Tshibala sous la supervision du ministre Justin Bitakwira. L’état congolais doit encore des millions de dollars à cette entreprise qui a déjà préfinancé la construction de 1000 maisons militaires. Il est aussi important de souligner que pour donner de la lumière à ce dossier, il tenir compte de l’état de santé de Samih Jammal.

Etant malade actuellement, son état nécessite une prise en charge adéquate et un suivi par des spécialistes en ce moment où le coronavirus affecte le monde entier et particulièrement les personnes en santé fragile et en âge avancé car dit-on la santé n’a pas de prix!…la vie humaine est sacrée.

Nous attirons encore une fois de plus l’attention de l’opinion tant nationale qu’internationale sur le déroulement de cette affaire autant dans son aspect judiciaire que dans son aspect humanitaire.

Dorcas Ntumba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Pape François : Le programme détaillé du séjour du St Père en RDC 

Published

on

À un jour de la visite du Souverain Pontife en terre congolaise, prévue du 31 janvier et 03 février 2023, voici le programme officiel :

Mardi 31 janvier 2023 :

– 07h55 : Départ en avion de l’aéroport international de Rome/Fiumicino pour Kinshasa.

– 15h : Arrivée à l’aéroport international de Ndjili de Kinshasa.

– 16h30 : Cérémonie de bienvenue au Palais de la Nation.

– 16h45 : Visite de courtoisie au Président de la. République dans la salle présidentielle du Palais de la Nation.

– 17h30 : Rencontre avec les autorités, société civile et corps diplomatique dans le jardin du Palais de la Nation.

Mercredi 1er février 2023 :

– 09h30 : Messe à l’aéroport de Ndolo

– 16h30 : Rencontre avec les victimes de l’est du pays à la Nonciature apostolique.

– 18h30 : Rencontre avec les représentants de certains œuvres caritatives à la Nonciature apostolique.

Jeudi 02 février 2023 :

– 9h30 : Rencontre avec les jeunes et les catéchistes au Stade des Martyrs.

– 16h30 : Rencontre de prière avec les prêtres, les diacres, les personnes consacrées et les séminaristes dans la Cathédrale Notre Dame du Congo.

– 18h30 : Rencontre privée avec les membres de la Compagnie de Jésus à la Nonciature apostolique.

Vendredi 03 février 2023 :

– 08h30 : Rencontre avec les évêques de la CENCO.

– 10h10 : Cérémonie de congé à l’aéroport de Ndjili à Kinshasa pour Djouba. Voyagé au Soudan du Sud, effectué avec l’Archevêque de Canterbury et le Modérateur de l’Assemblée Générale de l’Église d’Écosse.

Il sied de signaler que, pour des raisons de sécurité et pour le maintien de l’ordre, les portes de tous les lieux où se dérouleront les rencontres publiques seront fermées deux heures avant le début de l’activité. Une veillée de prière est organisée dans la nuit du 31 janvier au 1er février à Ndolo.

Régis NGUDIE/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising