Connect with us

Actualité

RDC/Kasaï central : des wagons de maïs bloqués à la gare de Bakua Kenge pour non paiement d’une taxe provinciale de 500.000 FC !

Published

on

Dans une correspondance datant du 23 mars 2020 adressée au gouverneur de la province du Kasaï central, la confédération des associations agricoles de Village Bakua Kenge, groupement Bena Milombe, sollicite l’intervention de l’autorité provinciale dans le déblocage des 2 wagons contenant du maïs, première denrée alimentaire de la région, pour non paiement d’une taxe provinciale évaluée à 500.000 FC.

« Il y a 20 jours que nous avons chargé nos produits agricoles dans 2 wagons nous livrés par la SNCC gare de Bakua Kenge à destination de Kananga. Mais à notre grande surprise, nous avons reçu une délégation composée d’un administrateur adjoint du territoire de Mweka, 4 éléments des Fardc et un agent de la Dgrkas nous infligeant l’arrêt de chargement et nous imposent une taxe de passage qui revient à 500.000 FC », s’indignent les agriculteurs dans leur correspondance dont CONGOPROFOND.NET a pris connaissance.

Faisant siennes les préoccupations de ses administrés, Martin Kabuya, gouverneur du Kasaï central, s’est adressé à son homologue du Kasaï Dieudonné Pieme le 27 mars 2020. L’objet de la lettre « Hausse des droits de péages et/ou de passage des produits agricoles et tracasseries à la Gare ferroviaire de Bakua Kenge au Kasaï central ».

Dans cette correspondance, Martin Kabuya fait savoir d’un ton fort que les conclusions de la bipartite tenue à Tshikapa le 15 juin 2019 n’ont pas été observées.  » A l’issue de la bipartite tenue à Tshikapa le 15 juin 2019 entre nos deux provinces à savoir Kasaï et Kasaï central, il avait été délibérément consenti et convenu de commun accord que le taux du droit de péage était de 191.000 FC par wagon », écrit Martin Kabuya.

Tout en fustigeant les tracasseries dont sont victimes ses administrés, Martin Kabuya sollicite l’implication personnelle de Dieudonné Pieme dans ce dossier.

Du côté de Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï, c’est un silence de mort qui s’observe.

A la Direction régionale SNCC, Alfred Mato, son directeur qui a reçu des journalistes pour ce sujet, fait savoir qu’il est dirigé par deux gouverneurs, et que le dossier de Bakua Kenge est politique.

Au Kasaï central, le ministre de l’Agriculture semble disparaître. L’actuel ministre très occupé par d’autres domaines qu’il gère s’intéresse trop peu à ce grand pilier du programme d’action de Kabuya.
Depuis la fin de la campagne de récupération de tracteurs, ce ministère ne fonctionne plus. Entre-temps à Bakua Kenge les habitants menacent d’incendier les installations de la SNCC parce que constatant que leurs produits pourissent.

MUABILAYI/CONGOPROFOND/NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Actualité

Kibali Gold Mine : Dr Mark Bristow dévoile les défis de l’an 2023 

Published

on

Le leadership de la société d’exploitation d’or Kibali Gold Mine a animé, ce lundi 30 janvier 2023, sa 47ème conférence de presse trimestrielle afin d’éclairer l’opinion publique sur ses activités en RDC. 

En somme, a rappelé Dr Mark Bristow, les investissements de Kibali en RDC, depuis 2009 à ce jour, dépasse les 4,4 milliards de dollars américains. A l’en croire, la plus grosse part, soit 2,36 milliards USD, a été consacrée au paiement aux entrepreneurs et fournisseurs. 1,21 milliard USD a permis de payer les redevances, impôts et permis d’exploitation. Quant aux salaires, ils ont bénéficié d’une enveloppe de plus de 610 millions USD, alors que 194,7 millions USD ont permis de construire des infrastructures et de soutenir les communautés locales.

Fort de ses solides performances et réalisations de 2022, Kibali va continuer, en 2023, à se concentrer sur l’extension de la durée de vie de la mine de Kibali avec des programmes d’exploration et de conversion des ressources de classe mondiale à Kibali.

Cette société, affirme son numéro 1, poursuivra, durant cette nouvelle année, l’exploration pour des réserves supplémentaires afin de remplacer les ressources épuisées.

Elle tient à augmenter l’automatisation au sein de sa mine souterraine avec l’installation du Multi-Lite à tous les niveaux de la mine souterraine.

Kibali promet de poursuivre le perfectionnement professionnel des Congolais afin d’augmenter le nombre de dirigeants et techniciens nationaux.

Il va compléter le PAR (Plan de Réinstallation) Kalimva/lkamva et développer des programmes économiques alternatifs dans les zones de Watsa/Durba et étendre son partenariat avec les agences de développement (USAID, GIZ).

 » Nous allons renforcer notre partenariat avec les entrepreneurs locaux et dynamiser la frontière économique déjà établie et continuer à établir des partenariats avec les communautés et maintenir notre licence sociale d’exploitation », a conclu le Dr Mark Bristow.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising