Connect with us

Actualité

Linafoot Ligue 1 et 2 : bientôt un mémo des dirigeants des clubs sur la table de la FECOFA

Published

on

L’Association des Dirigeants de Football du Congo (ADFCO), en réunion d’urgence ce samedi 07 août à l’hôtel africana Palace, a décidé durant cette réunion d’exprimer leurs désidératas à la Fédération Congolaise de Football Association( FECOFA). Un mémo en chantier y sera déposé dans les jours qui viennent.

En effet, ces dirigeants de plusieurs clubs évoluant en Ligues I et II ont tenu une grande réunion qui a duré plus de trois heures au cours de laquelle ils ont évalué la saison 2020-2021. Ils ont formulé plusieurs désidératas.


À la sortie de cette réunion, le secrétaire général de cette structure, également president de l’AC Dibumba, Me Guy Mafuta, a signifié à la presse que plusieurs points ont été abordés et plusieurs résolutions ont été prises. Ils seront tous accouchés dans un mémo qui sera déposé à la FECOFA incessamment.

“Nous venons de clôturer une saison sportive (…) C’était normal pour nous, clubs, de se retrouver au sein de l’ADFCO qui est une association qui réunit tous les clubs de football en RDC, afin d’évaluer mais également aborder la question relative à l’organisation du football dans notre pays. Plusieurs points ont été abordés et plusieurs résolutions ont été prises. Nous nous sommes convenus d’élaborer un mémo qui sera déposé à qui de droit ( FECOFA). Tous les clubs évoluant en RDC seront saisis de ce document. Ils vont y apporter les amendements, et les résolutions levées ici seront couchées dans ce document”, a expliqué le député Guy Mafuta Kabongo.

Il faut signaler que la réunion d’évaluation entre la Linafoot et les clubs devrait être organisée ce jeudi 05 août à la FECOFA, mais l’organisateur avait décidé de renvoyer cette rencontre pour une date ultérieure sans préciser également la raison.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

RDC : le taux de fourniture en électricité passe de 15℅ en 2023 à 19℅ en 2024

Published

on

En République démocratique du Congo le taux de la desserte en électricité s’élève à 19℅ en 2024. Cette précision est donnée par le ministre congolais en charge des ressources hydrauliques , Teddy Lwamba Muba.

Lors d’un briefing tenu à la Radio télévision nationale congolaise (RTNC 3) ce jeudi 18 juillet avec son collègue de la communication et médias, le ministre Lwamba a tout de même indiqué que le taux de la desserte en eau potable s’élève actuellement à 34%.

Le briefing a été consacré essentiellement aux «Priorités en matière de desserte en eau et de fourniture en électricité en République Démocratique du Congo».

En 2024, le taux de la desserte en eau potable en République démocratique du Congo s’élève à 34 % et en électricité à 19 %. Le gouvernement de la République (…) par le ministère des Ressources hydrauliques et électricité s’engage à mettre des moyens pour réussir à doubler ce taux en 5 ans “, a déclaré Teddy Lwamba Muba.

On se rappellera qu’en 2023, le Directeur général de la Regideso avait indiqué que plus de 36,1 millions de personnes étaient connectées au réseau de la Regideso, soit 35,5% sur l’échelle de 100 millions d’habitants. Ce nouveau taux avancé par le ministre a légèrement baissé par rapport à celui de 2023. (De 35,5℅ à 34℅).

En ce qui concerne l’électricité, en 2023 la RDC affichait un taux d’électrification de 15 % à l’échelle nationale avec de fortes disparités entre les villes (35 %), les zones rurales (1 %) et les zones périurbaines (moins de 5 %).

En sommes, la RDC continue à afficher un des taux d’électrification les plus bas du continent africain.

Pourtant cet immense territoire, deuxième pays le plus grand d’Afrique, représente à lui seul 8 % du potentiel hydroélectrique mondial, une source d’énergie qui constitue 95 % du mix électrique du pays.

Abritant le plus grand fleuve du continent et le deuxième du monde après l’Amazonie en débit interannuel moyen, la RDC pâtit toutefois d’une faible capacité installée (moins de 3 000 mégawatts, dont la moitié est inexploitée par défaut de maintenance), et de l’absence de réseau de distribution intégré à l’échelle nationale.

Willy Theway/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte