Connect with us

À la Une

Licence des clubs CAF : les équipes congolaises à l’école

Published

on

 

La Fédération congolaise de Football Association (FECOFA), à travers son instructeur CAF, Emmanuel Kande, a organisé le mardi 28 mai 2019, au siège de la fédération, un atelier sur la procédure d’octroi de licences aux clubs. Cet atelier a réuni les clubs qui ont participé à la ligue nationale de football, mais aussi ceux qui sont engagés à la coupe du Congo.

Mais la matière a beaucoup plus concerné les clubs qui vont jouer les interclubs de la CAF la saison prochaine.

Cet atelier poursuivait, entre autres objectifs, de fournir aux clubs engagés aux interclubs de la CAF, une mise à jour sur le système d’octroi de licences au niveau continental; recevoir une mise à jour complète sur la situation du système de licence de club au niveau national ; établir un plan d’action détaillé pour chaque équipe qui va participer aux interclubs afin d’être prête avant le 30 juin 2019, date butoir d’engagement des clubs dans les compétitions interclubs de la CAF pour la saison 2019-2020.

Emmanuel Kande a brossé d’une manière sommaire aux clubs ce qu’il faut avoir avant d’être engagé aux compétitions africaines et ces amendements rentrent en vigueur dès le début de la saison 2019-2020.

C’est depuis 2014 que la CAF a instauré le système d’octroi de licences aux clubs engagés aux interclubs et pour avoir cette licence, les clubs doivent répondre aux cinq critères… Le critère sportif, le critère administratif et du personnel, le critère financier, le critère d’infrastructure et le critère juridique…

D’où, les clubs doivent avoir: l’entraîneur qualifié qui a au minimum un diplôme Licence B; les équipes engagées doivent avoir une équipe d’âge à défaut de collaborer avec une académie des équipes d’âges; Il faut avoir un terrain d’entraînement et son stade à défaut, ils doivent signer un contrat de domiciliation avec, par exemple, les stades de l’État (cfr V. Club, DCMP, Renaissance au stade des Martyrs) ; Ils doivent notifier les contrats de tous les joueurs (amateur ou professionnel) ; Ils doivent notifier leur bilan financier de la saison audité par un expert-comptable ; ils doivent avoir une personnalité juridique ; un siège social, etc.

Après avoir recueilli tous éléments, les clubs doivent déposer un rapport à la fédération au plus tard le 10 juin et les dossiers seront examinés avant qu’ils reçoivent les licences CAF, mais la CAF va faire une visite d’inspection au mois de septembre prochain.

Emmanuel Kande, qui est aussi secrétaire national de la Ligue nationale de football, a rappelé aux clubs présents sur cet atelier que d’ici la saison prochaine, quelques amendements cités ci-dessus seront appliqués au championnat national.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising