Connect with us

À la Une

Le géant minier Barrick sur le point d’atteindre ses objectifs de production 2021 !

Published

on

Dans un communiqué de presse, la société Barrick Gold Corporation a annoncé ce jeudi 14 octobre 2021, ses ventes préliminaires de 1,07 million d’onces d’or et de 101 millions de livres de cuivre au troisième trimestre, ainsi qu’une production préliminaire de 1,09 million d’onces d’or et 100 millions de livres de cuivre. De ce fait, le géant minier reste sur la bonne voie pour atteindre les objectifs de 2021. Par ailleurs, les régions Afrique et Moyen-Orient et Amérique latine et Asie-Pacifique continuent d’afficher une tendance vers l’extrémité supérieure de leur orientation régionale pour l’or et l’Amérique du Nord vers l’extrémité inférieure.

Comme indiqué précédemment, la production d’or de Barrick au quatrième trimestre devrait être la plus élevée de 2021 après la réparation de l’usine de torréfaction du torréfacteur Goldstrike de Carlin à la fin du troisième trimestre. Par conséquent, pour Nevada Gold Mines (NGM), Carlin et Cortez devraient se situer dans la partie inférieure de leurs fourchettes de référence annuelles, tandis que Phoenix et Long Canyon devraient se situer dans la partie supérieure de leurs fourchettes de référence. De plus, la production à Turquoise Ridge devrait être inférieure à sa fourchette de prévisions annuelles, bien que la production de l’année entière devrait toujours être supérieure à celle de l’année précédente. La production à Hemlo devrait également être inférieure à sa fourchette de prévisions annuelles à la suite d’une accélération plus lente du développement souterrain en raison des restrictions de mouvement de Covid-19.

Le prix moyen du marché de l’or au T3 était de 1 790 $ l’once, tandis que le prix moyen du marché du cuivre au T3 était de 4,25 $ la livre. Le prix du cuivre réalisé par la Société au troisième trimestre devrait être de 5 à 7 % inférieur au prix moyen du marché du cuivre au troisième trimestre, principalement en raison des ajustements de prix provisoires qui reflètent la tendance à la baisse des prix du cuivre au cours du trimestre.

La production d’or préliminaire du troisième trimestre était supérieure à celle du deuxième trimestre, avec une amélioration des performances à NGM suite aux arrêts de maintenance prévus au trimestre précédent, la poursuite de l’accélération des opérations à Bulyanhulu et une amélioration des performances à Veladero suite à la mise en service de la phase 6 de l’expansion de la plateforme de lixiviation au deuxième trimestre. Le coût des ventes d’or par once au T3 et le total des coûts décaissés par once devraient tous deux être stables à 2 % plus élevés et les coûts de maintien tout compris par once devraient être de 4 à 6 % inférieurs à ceux du T2.

La production de cuivre préliminaire du T3 était supérieure à celle du T2 et le T4 devrait être le trimestre le plus solide de l’année, principalement grâce aux teneurs plus élevées de Lumwana. Le coût des ventes du cuivre par livre au T3 devrait être de 5 à 7 % plus élevé, les coûts décaissés C1 par livre devraient être stables à 2 % plus élevés et les coûts de maintien tout compris du cuivre par livre devraient être de 4 à 6 % inférieur au T2.

De ce qui précède, le communiqué a relevé en outre, que la société Barrick va fournir une discussion et une analyse supplémentaires concernant sa production et ses ventes du troisième trimestre lors de la publication de ses résultats trimestriels avant l’ouverture des marchés nord-américains le 4 novembre 2021. A cette même date, le président et chef de la direction Mark Bristow animera une présentation en direct sur les résultats à Londres avec un webinaire lié à une conférence téléphonique qui permettra aux participants de poser des questions.

Virginie GBONOBE/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Beni: Les inspecteurs du pool primaire boycottent l’ENAFEP pour non payement des primes

Published

on

Les inspecteurs du pool primaire de la ville de Beni ont décidé de boycotter la passation des épreuves de l’examen national de fin d’études primaires dont le début est annoncé pour ce mardi 5 juillet 2022.

Dans leur décision rendue publique ce lundi, ces inspecteurs revendiquent le non payement de leurs différentes primes le gouvernement congolais.

Ça fait plus de deux ans que nous ne sommes pas payés. Nous avons toujours intervenus lors de Tenafep mais en vain. On nous promet mais le gouvernement ne s’exécute pas”, s’indigne l’inspecteur Kakule Kombi, secrétaire permanent de syndicat des inspecteurs antenne de Beni.

D’après lui, ils réclament «le perdiem pour interventions aux TENAFEP de 2020, 2021 et puis 2022 et les primes selon l’ordonnance du président de la République»

Ces inspecteurs invitent le gouvernement à recaler ces épreuves en attendant le payement de leur prime.

Pour Kakule Kombi, ses collègues doivent «rester à la maison» en attendant que la solution soit trouvée.

Verite Johnson/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising