Connect with us

Société

La fabrique du consentement en RD Congo : Entre manipulation et responsabilisation

Published

on

Au cœur de la République Démocratique du Congo, un débat épineux persiste : la capacité du peuple congolais à penser rationnellement face aux enjeux politiques. Les observateurs soulignent souvent le comportement des foules désœuvrées qui semblent soutenir certains leaders politiques, remettant en question la véritable nature de leur consentement.

Cependant, il est crucial de plonger profondément dans les mécanismes de cette dynamique. La Fabrique du Consentement en RDC ne peut être réduite à une simple question de rationalité. Des décennies d’instabilité politique, de corruption endémique et de manipulation informationnelle ont semé les graines d’une confiance fragile entre les citoyens et leurs dirigeants.

Les leaders politiques, conscients de cette vulnérabilité, exploitent habilement les divisions sociales, ethniques et économiques pour consolider leur pouvoir. Par le biais de discours enflammés, de promesses vides et d’une rhétorique nationaliste, ils captent l’attention et l’émotion des foules, détournant souvent l’attention des véritables enjeux qui affligent le pays.

Cependant, accuser le peuple congolais d’incapacité à penser rationnellement serait une simplification excessive. Derrière chaque individu se cachent des histoires d’oppression, de lutte et de résilience. La Fabrique du Consentement en RDC est aussi le reflet d’un système éducatif défaillant, de médias souvent contrôlés et d’institutions fragiles qui alimentent un cercle vicieux de désinformation et de désillusion.

Plutôt que de pointer du doigt la « désuétude » du peuple congolais, il est impératif d’encourager un dialogue ouvert, l’éducation civique et la promotion d’une presse indépendante. La responsabilisation des citoyens et des leaders politiques est un processus complexe mais essentiel pour construire une société plus juste et démocratique.

La Fabrique du Consentement en RDC est un miroir troublant de la condition humaine : entre influence extérieure, aspirations individuelles et pressions socio-politiques, la quête de la vérité et de la justice demeure un défi constant. Seule une approche nuancée, dépassant les clichés et les jugements hâtifs, permettra de jeter les bases d’une démocratie authentique et éclairée en République Démocratique du Congo.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Société

Kinshasa : 18 communes et 3 quartiers seront privés d’eau potable dès ce samedi

Published

on

La Régie pour la distribution d’eau (REGIDESO) a annoncé, dans un communiqué de presse, l’interruption de fourniture d’eau potable par son usine de traitement d’eau de N’djili, dans dix-huit communes et trois quartiers de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo (RDC).

Les habitants de ces coins de la capitale congolaise seront desservis par la REGIDESO, dès ce samedi 13 juillet 2024 jusqu’à une date qui leur sera communiquée ultérieurement.

Il s’agit de résidents de : l’Aéroport de N’djili, Masina, N’djili, Kimbanseke, Kisenso, Matete, Limete, Lemba, Ngaba, Makala, Unikin, Kindele, Mont-ngafula, Selembao, Bumbu, Ngiri-ngiri, Kalamu, Kasa-vubu, Kinshasa, Barumbu et Gombe.

Cette situation qui pourrait sensiblement affecter et perturber le vécu quotidien des habitants de ces agglomérations susmentionnées est dûe aux travaux qui seront effectués au poste Haute Tension (HT) de Liminga par la Société Nationale D’Electricité (SNEL), indique ce communiqué de la REGIDESO.

Ceci étant, la REGIDESO présente ses excuses aux abonnés concernés, à qui elle prie de constituer des réserves d’eau et les rassure dès la fin de ces travaux du rétablissement de la déserte.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte