Connect with us

Actualité

Kwango : la Dgrkwa a lancé la campagne de vente de vignette et de la patente 2021

Published

on

 

La direction générale de la Direction Générale des Recettes du Kwango, DGRKWA, a procédé, ce lundi 11 octobre, à son siège à Kenge (chef-lieu de la province du Kwango), au lancement officiel de la campagne couplée de vente de vignette et de la patente pour son exercice fiscal 2021.

La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre provincial des finances et des plusieurs invités de marque, que la hiérarchie de la Dgrkwa a choisis pour être les témoins de l’événement.

Dans son discours cérémoniel, le directeur général de la Dgrkwa, André Fwampa Munongo, a défini cette cérémonie comme _l’expression morale de l’adhésion populaire à la préoccupation majeure du gouvernement provincial de récolter les ressources financières nécessaires pour la réalisation du programme d’action du gouvernement provincial_.

Il a rappelé des dispositions de l’ordonnance-Loi n°18/004 du 13 mars 2018 fixant la nomenclature des impôts, droits, taxes et redevances de la province et des entités territoriales décentralisées ainsi que leurs modalités de répartition l’impôt sur les véhicules automoteurs appelée “vignette”, la taxe spéciale de circulation routière et la patente. Pour lui, ces redevances font partie des actes attribués aux provinces.

Il a fait savoir, en outre, que la Dgrkwa est la seule institution habilitée à recouvrer les recettes issues de ces actes (vignette et patente). André Fwampa a également fait savoir que son institution est la seule appelée à récolter les ressources financières dont le gouvernement provincial a besoin pour financer ses dépenses.

Il fait savoir encore que les prix de la vignette et de la patente ont été fixés en tenant compte de la conjoncture économique dans la province, influencée par l’événement de la pandémie de coronavirus.

Il a insisté sur le fait que les recettes générées par ces actes constituent une ressource importante à la réalisation du programme du gouvernement provincial. D’où le regret de constater que les propriétaires des véhicules qui opèrent dans la province du Kwango, leur lieu de création de richesses, payent leurs vignettes ailleurs. “Ce comportement entraîne une perte considérable des recettes pour la province du Kwango qui la met en mauvaise posture au classement des provinces pilotes en matière de recettes réalisées”.

Il a renseigné que la direction générale de Recettes du Kwango (Dgrkwa) se verra dans l’obligation de procéder à un recouvrement forcé assorti des pénalités imposées par les lois en vigueur, à l’encontre des personnes qui ne se seront pas acquittées de leurs devoirs fiscaux dans les délais prévus de vente libre de la vignette et de la patente (jusqu’au 1er novembre).

Émile YIMBU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

L’UNC Stéphane Mashukano formel : « Kagamé est en perte de vitesse et va vers sa chute !»

Published

on

Digérant mal les propos du président de la République rwandaise, Paul Kagamé, qui se considère victime de la guerre dans l’Est de la RDC, Heri Mashukano Stéphane, secrétaire interfédéral du parti politique Union pour la nation congolaise (UNC) au Nord-Kivu et coordonnateur de l’Union Sacrée dans la même province, est monté au créneau ce mercredi qualifiant cette sortie médiatique de “raté”. Il souligne même que le président Kagame a manqué l’occasion de se taire pour une fois de plus.

« C’est une nouvelle sortie ratée de la part de Kagame. Il a manqué la chance de se racheter, mais du moins il ne peut plus se racheter par ce qu’un léopard mourra toujours dans sa peau… Je ne sais pas si Monsieur Kagame pense que le monde tourne autour de lui. Je l’ai souvent dit que Hitler était arrogant, mais il avait fini dans l’acide. Monsieur Kagame doit éviter de terrasser le monstre de peur qu’il ne se réveille et qu’il lui demande des comptes », explique-t-il.

Heri Mashukano Stephane rappelle au président Rwandais que la RDC n’est pas « une sorte de chasse gardée pour lui ».

A l’en croire, le Rwanda, ou mieux son président ne fait pas peur aux Congolais. « Tout ce qu’il fait, souligne-t-il, c’est faire peur à soit même et à sa politique d’occupation ».

Pour cet acteur politique du Nord-Kivu, le président Kagame doit comprendre que tenter de déplacer les bornes est une malédiction. « Heureusement pour nous il tente, mais il n’y parviendra pas et nous sommes tous mobilisés pour faire échec à son projet machiavélique », souligne Heri Mashukano Stephane.

Dans la foulée, Heri Mashukano Stéphane renseigne que Kagame est un homme en perte de vitesse. Selon lui, il y eut un temps Kagame était le coq de la région des Grands Lacs, mais actuellement il n’a plus ses capacités. « A un certain moment il se prenait pour l’homme fort de la région. Mais aujourd’hui, il est en train d’y laisser ses plumes ; ce n’est plus le même Kagame , c’est un monsieur en perte de vitesse quand vous voyez ce qui se passe autour de lui et même dans son pays tout est claire Kagame va vers sa chute ! », lâche l’interfédéral de l’UNC au Nord-Kivu.

Pour rappel, sur demande de l’Union Africaine, une rencontre entre le président Congolais Felix Antoine Tshisekedi et son homologue Rwandais est prévue ce mercredi à Lusaka en Angola. Déjà, cette rencontre alimente le débat sur la toile coté congolais, plusieurs groupes et mouvements recommandent au président de la République de ne pas signer un quelconque accord avec le Rwanda au sujet de la situation sécuritaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Franck Kaky/CONGOPROND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising