Connect with us

Actualité

Éditions Miezi : les slameurs en fête autour de microMéga  » Le Verbivore Autorité Orale « 

Published

on

 

Samedi 2 octobre 2021, le slameur microMéga « Le Verbivore » a donné un concert de Poésie Slam à Kinshasa, au siège des éditions Miezi dans la commune de Kasa-Vubu.

Ce concert précédé d’une scène ouverte de Slam animée par le slameur Neguè Fly Nsau, pendant laquelle différents slameurs, slameuses et écrivains ont partagé leurs textes avec le public pour un moment plein d’émotions et de bonne humeur.

Après les prestations des amoureux de la plume venus répondre à ce rendez-vous, l’hôte de la soirée est monté sur scène avec un texte en a capela, pour respecter la tradition originelle du Slam Poésie, telle que mise en place par le fondateur de ce mouvement Marc Smith dans les années 80 aux USA.

Ce premier slam intitulé « Scène Slam », dans lequel microMéga explique que partager ses mots grâce à la poésie c’est partager son bonheur et être écouté c’est recevoir le bonheur du public, a été déclamé au milieu du public, grâce à une mise en scène du comédien et metteur en scène Aaron Lukamba, dans le but de rendre le spectacle plus vivant en faisant participer le public.

Ce Slam d’introduction à été suivi des morceaux poétiques accompagnés de musique, et traitant divers sujets d’actualité et de faits de notre société tels que « Éducation sexuelle », morceau où le slameur invite à un dialogue sur la sexualité pour aider notre jeunesse à bien affronter les défis moraux de cette époque où Internet met tout à la portée de tout le monde. Dans un autre morceau, intitulé « Mourir chaud », l’artiste poète nous rappelle que la nature à tout donné à notre pays pour que tous puissent manger correctement et suffisamment et ainsi pouvoir bien réfléchir et bien travailler. Et pour cela, nous devons mettre en avant l’agriculture et l’élevage afin d’affermir notre économie.

Il y a eu aussi un petit slam d’hommage à un jeune slameur du nom de Prince Bulakali “le Samouraï des mots”, qui a quitté la terre des vivants à l’âge 20 ans seulement, en juillet dernier, fauché au début d’une carrière prometteuse.

microMéga n’a pas presté tout seul pendant son concert. Il a aussi laissé la scène à une jeune écrivaine nommée Lolynda, qui a partagé pour la première fois un texte avec le public, un texte d’amour intitulé « Ma plus belle histoire », car le slam est aussi un moyen de développement de la confiance en soi par l’occasion qu’il offre à chacun de s’exprimer en public. Il y a eu en outre trois habitués de la scène, Neguè Fly, Youssef Branh et Reddy Tout Terrain RTT, qui ont partagé avec le public avant la fin de la soirée un freestyle un peu provocateur intitulé « Futurs ex ».

La soirée a été clôturée avec une intervention de Tata N’Longi Biatitudes, écrivain et responsable des éditions Miezi, qui invite tout le monde à fréquenter la Bibliothèque se trouvant sur le lieu, ouverte et gratuite pour tous, et riche en ouvrages en littérature congolaise.

microMéga Le Verbivore « Autorité Orale », a ainsi pu répondre aux attentes des spectateurs en mêlant dans son spectacle divertissement et conscientisation, en joignant l’utile à l’agréable.

Tim Katshabala/ CongoProfond.net