Connect with us

Société

Kwango : Faut-il détruire la presse ?

Published

on

Les journalistes de la province du Kwango, notamment ceux de la ville de Kenge (chef-lieu), traversent des moments difficiles où ils doivent braver insécurité et menaces.

Tenez : lundi 16 mai, la ville de Kenge a été bouleversée par l’arrestation spectaculaire du journaliste Joël Kabinzi dit « Mfumu Mpa », animateur d’un programme de Radio Ngoma Kwango. L’arrestation a été opérée par l’avocat général lui-même, qui accuse le journaliste de manquer de respect aux magistrats de Kenge. Joël Kabinzi a été traîné comme un lézard et sa boutique des téléphones cellulaires, d’où il a été cueilli, est restée en débandade.

Après une audition au parquet général, il a été immédiatement transféré au Tribunal de Paix, où l’instruction a continué jusque tard dans la nuit. Il est gardé au cachot communément appelé “Trois Madusu”.

Le directeur général de Ngoma Kwango, Saul Lubamba, s’est plaint de l’intrusion des hommes se présentant envoyés par le parquet pour chercher les enregistrements des émissions de Joël Kabinzi.

« Ces agents n’avaient aucun mandat de perquisition du magistrat et ont tracassé le technicien », a alerté Saul Lubamba.

Ce même lundi 16 mai dans la nuit vers 22 heures, un autre journaliste a failli laisser sa peau dans une attaque d’un policier. Olivier Makambu, Directeur des programmes de la RCRK (Radio communautaire du Renouveau au Kwango), est tombé dans une embuscade lui tendue par un policier isolé.

Après son assistance à son confrère Joël Kabinzi, Olivier Makambu venait de boucler sa prestation et il rentrait chez lui lorsque, de pénombre, un policier l’attaque avec effet. Le journaliste s’est défendu comme un homme et a eu la vie sauve. Dans la lutte pour la survie, il a perdu ses outils de travail (casques, dictaphones, téléphones portables). Le matin, il a porté plainte contre le policier. Cet après-midi, Olivier Makambu a confié à CONGOPROFOND.NET qu’il connait le policier qui l’a agressé.

Dans sa fuite, le policier a proféré des menaces de mort à l’encontre du directeur des programmes de la RCRK.

Cette saga contre les journalistes à Kenge intervient quelques jours après la séance de travail convoquée par le directeur provincial de l’agence des renseignements, qui du reste a laissé échapper des révélations sur ce qui pourrait attendre les journalistes s’ils continuent d’énerver les autorités et la loi.

Emile YIMBU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Bukavu : La Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi au chevet des familles des écoliers victimes d’un accident de circulation

Published

on

La Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi (FDNT) a compati avec  familles éplorées de 8 écoliers ayant perdu la vie, avec leur chauffeur, lors d’un accident de circulation survenu le mardi 28 juin dernier à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu.

Ce geste de compassion de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi, du nom de la Distinguée Première Dame de la RDC, vient en appui aux efforts déjà déployés par le Gouvernorat du Sud-Kivu.

C’est ce vendredi 1 juillet 2022 que les corps de 7 enfants et leur chauffeur ont été inhumés. En attendant l’arrivée du père d’un des défunts, bloqué à Mbandaka, sa dépouille mortelle sera inhumée ultérieurement.

Notons qu’une messe a été dite en la mémoire de toutes ces victimes, en la Cathédrale Notre Dame de la Paix d’Ibanda de Bukavu.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising