Connect with us

À la Une

Kitenge Yesu : «La voiture n’a qu’un chauffeur»

Published

on

«Nous étions en coalition, c’était comme une voiture, qui ne peut pas avoir deux chauffeurs. Le pouvoir c’est nous»

Le haut représentant du chef de l’État, Kitenge Yesu, a déclaré ce samedi 24 octobre 2020 que la République démocratique du Congo est comme une voiture, qui ne peut pas avoir deux chauffeurs.

Déclaration faite dans son mot de circonstance, à l’occasion de la sortie officielle de la Coalition Nationale Populaire (CNP) dont l’initiateur et le président national est l’ancien vice-ministre de l’intérieur Basile Olongo.

«Nous étions en coalition, c’était comme une voiture, qui ne peut pas avoir deux chauffeurs. La voiture n’a qu’un chauffeur (…) C’est pourquoi le président de la République a dit que je rentre vers le peuple, qu’il me dise ce qu’il veut que je fasse. Ce que le président a décidé, n’exclut personne. Que vous soyez AAA, BBB, FFF…venez», a-t-il fait savoir.

Kitenge Yesu a également affirmé qu’il n’existe pas de président délégué à la Cité de l’Union Africaine tout comme au Palais de la Nation.

«S’il y a des présidents délégués à l’Assemblée nationale et au Sénat, à la Cité de l’Union Africaine, au Palais de la Nation, il n’y a pas de président délégué. Il y a un président et un président unique. Les consultations vont commencer pour la construction du pays, pour revoir la façon de fonctionner du gouvernement. Félix Tshisekedi est un père de famille, il ne rejette personne», a martelé Kitenge Yezu.

En outre, le haut représentant du chef de l’État a appelé les membres de la Coalition Nationale Populaire à demeurer vigilants vis-à-vis de ceux qui veulent détruire la République démocratique du Congo et à les dénoncer sans attendre.

«Ne vous laissez pas faire, le pouvoir c’est nous», conclut-il.

La sortie médiatique de Kitenge Yesu est intervenue 24h après l’adresse du président de la République à la Nation. Adresse au cours de laquelle, Félix Tshisekedi a annoncé qu’il va entamer des consultations auprès des acteurs sociopolitiques représentatifs, en vue de créer une union sacrée.

Le Phare