Connect with us

À la Une

RDC : F. Tshisekedi à Brazzaville avant les consultations

Published

on

Sur invitation du président Denis Sassou Nguesso, le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi est attendu dans les prochaines heures à Brazzaville, capitale de la République du Congo. Le 12 octobre dernier, le Chef de la diplomatie du Congo Brazzaville séjournait à Kinshasa où il avait apporté le message du Président Denis Sassou Nguesso à son homologue de la RDC. Le message de Denis Sassou Ngwesso faisait état de l’organisation ce 27 octobre d’un colloque sur les 80 ans de la création de la France Libre par le Général de Gaulle.

À en croire Jean-Claude Ngakosso, plusieurs intellectuels de renom sont attendus à ce colloque en provenance de la République démocratique du Congo, du Gabon et du Tchad.

Outre ce colloque, nombre d’observateurs pensent que le numéro Un congolais va échanger avec son homologue sur la situation politique dans son pays qui va lancer, dans les prochaines heures, des consultations avec différents acteurs politiques et ensembles représentatifs du pays pour créer une union sacrée de la nation.

« Aucun engagement politique ne saurait primer sur l’intérêt supérieur de la population. Au terme des consultations que j’entame, je reviendrais vers vous pour vous faire part de mes conclusions qui n’excluront aucun cas de figure », avait déclaré le cinquième Président de la République démocratique du Congo.

Les deux personnalités pourraient également évoquer les modalités d’ouverture de la frontière sur le fleuve Congo, fermée suite à la pandémie du coronavirus.

D’après Jean-Claude Ngakosso qui évoquait cela lors de son séjour à Kinshasa, l’ouverture de cette frontière fluviale est imminente, d’autant plus que les relations entre Kinshasa et Brazzaville sont au beau fixe.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

RDC : Le festival « Fièrement Ndundu » de retour, du 12 au 13 juin à Kinshasa, avec le thème « Tel que tu es »

Published

on

By

 

 

 

 

Après deux ans d’absence, le festival « Fièrement Ndundu » refait surface. La 6ème édition aura lieu à Kinshasa du 12 au 13 juin de cette année avec comme thème « TEL QUE TU ES ». L’événement a été annoncé par le directeur de l’ASBL « Plus de couleurs », Yan Mambo Kasongo, au cours de la conférence de presse tenue ce vendredi 2 juin à l’espace Pigeon Vert de la commune de Bandal. 

 

Dans son allocution, Yan Mambo a premièrement remercié la presse congolaise qu’il considère comme le plus grand sponsor, après Dieu, de cet événement.

 

Quid de « Plus de couleurs et Fièrement Ndundu ? Yan Mambo s’explique

 

A en croire ce réalisateur des vidéos clips, « Plus de couleurs » est un concept qui consiste à mixer toutes les différences de couleurs d’une peau dans une communauté et de les mettre ensemble dans une parfaite harmonie ».

 

Puis d’ajouter :  » Mais la particularité de Fièrement Ndundu , c’est surtout de pousser la personne atteinte d’albinisme d’accepter son identité tel qu’elle est. La plupart d’entre vous sont conscients qu’il y a dix ans ou 15 ans, c’était une insulte que d’être traité de ndundu dans la rue… Aujourd’hui, je pense que le travail est encore long, mais la plupart d’albinos ne seront aucunement gênés d’être appelés Ndundu. Ils s’assument tel qu’ils sont. Pour moi, c’est la plus grande de mes victoires « .

 

Particularité de la 6e édition

 

La plus grande particularité de cette sixième édition, c’est la création de trois prix. Le premier portant le nom du catcheur Mwimba Texas, qui est un Prix qui sera décerné à un albinos qui a sorti la tête de l’eau et qui émergé dans la société. Le Prix Kabasele sera remis à la personne non albinos qui soutient les albinos et, enfin, le Prix Ilunga Police belge pour les albinos qui ont choisi de soutenir le combat.

Dans un autre chapitre, la presse a interrogé l’initiateur de « Plus de couleurs ASBL » sur les propos de Zacharie Bababaswe traitant le leader de l’opposition, Moise Katumbi, de Ndundu.  » Kin emeli ba Ndundus » , Yan Mambo pense qu’il y aucune importance pour les albinos de s’insurger et de s’offusquer face à ces propos.  » Pas de polémique, car mon plus grand combat est que la personne albinos ne se sente plus gêné lorsqu’on cite le nom Ndundu », a-t-il conclu.

 

 

 

 

Désiré Rex Owamba / CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising