Connect with us

À la Une

Kinshasa : ruiné par MyGoldrev, il découpe sa femme, puis se donne la mort !

Published

on

Émoi à Masina où papa Malu, vendeur au marché de la Liberté, situé dans la même commune, n’a pas hésité de donner plusieurs coups de machette sur sa femme, avant de se donner immédiatement la mort par empoisonnement.  Le drame a eu lieu le mercredi dernier dans la résidence familiale des concernés.

À en croire certains témoignages, papa Malu a piqué une vive crise de colère, le mercredi dernier, lorsqu’il a réalisé qu’il ne pouvait plus récupérer son argent investi dans Mygoldrev, une société pyramidale qui a élu domicile à Kinshasa depuis une année.

Convaincu que sa femme l’a induit en erreur dans une opération qui lui a coûté la bagatelle somme de près de 80.000 dollars américains, le commerçant ruiné s’est vengé sur elle en lui assénant des coups de machette. Cette dernière, avons-nous appris, est actuellement dans un état critique aux cliniques universitaires de Kinshasa.

Notons que depuis la mise sous scellé des locaux de MYGOLDREV, le mardi 27 octobre 2020, par le parquet général de Kinshasa/Matete, sur demande de la Banque Centrale du Congo (BCC), plusieurs clients de cette structure crient à l’escroquerie en bande organisée. Malgré le changement de sa dénomination qui est passée de « MYGOLDREV » à « MYCRYPTOREV », « rien n’a changé », dénoncent les épargnants de cette structure

De nombreuses personnes à Kinshasa, et bien évidemment des provinces, qui avaient placé de l’argent dans MYGOLDREV n’arrivent pas à effectuer des retraits. Plusieurs conditions leurs sont imposées pour effectuer un simple retrait de leur propre argent investi dans cette structure.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

RDC : 53 étiquettes de visa Schengen de l’ambassade d’Espagne disparues à Kinshasa

Published

on

L’ambassade d’Espagne en République Démocratique du Congo a récemment alerté sur la disparition de 53 étiquettes de visas Schengen. Ces étiquettes ont été dérobées du coffre-fort de la chancellerie.

La Direction Générale de Migration (DGM) a été immédiatement informée par l’ambassadrice d’Espagne. En réponse, la DGM a émis une note de service datée du 19 juillet dont une copie est arrivée à la rédaction de LES MÉDIAS.NET, adressée à toutes les compagnies aériennes opérant à l’aéroport international de N’Djili.

Cette note appelle à la mise en place de mesures strictes pour empêcher toute sortie du territoire aux utilisateurs potentiels de ces visas. Les étiquettes concernées portent les numéros de série compris entre 22613857 et 22613910 inclus.

Les autorités insistent sur la vigilance et la coopération des compagnies aériennes pour éviter l’utilisation frauduleuse de ces visas volés.

Petit Ben Bukasa/LESMEDIAS.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte