Connect with us

À la Une

Kinshasa: L’Ong « Abierto » redonne du sourire aux veuves et orphelins de Selembao

Published

on

Situé au numéro 4 bis de l’avenue Nsongi, au quartier Madiata, dans la commune de Selembao, l’orphelinat « les Cris des enfants » a reçu la visite de la délégation de l’ONG « ABIERTO », le jeudi 07 fevrier. C’est tôt le matin que l’équipe ABIERTO a foulé le sol de la commune de Selembao à l’arret Bambou, sur l’avenue 24 novembre, d’où on peut apercevoir de loin la pancatre de l’orphelinat, indiquant la route qui mene vers ce centre d’encadrement et d’hébergement des enfants.

Elle a été acceuillie par la coordination de l’orphelinat, avec à sa tête le promoteur MBUMBA PANZU Flamme qui, en mars 2009, a eu l’idée d’encadrer les enfants orphelins et délaissés, mais aussi les veuves, qui sont principalement dans la commune de Selembao et partout à Kinshasa. Au total, 44 enfants, dont le plus petit a 4 mois et le plus âgé a 19 ans, sont pris en charge. En ce qui concerne les veuves, elles sont au nombre de 40.

L’ong « Abierto » avec une aide constituée essentiellement de riz, poulets, poissons frais, haricots et la farine de maïs et des fournitures scolaires (sacs, cahiers, stylos, crayons et autres), est
allée soulager quelques besoins primaires de cette catégorie de sinistrés.

Cette aide a été bien acceuillie par les enfants et leurs dirigéants qui ont félicité l’ong Abierto pour ce soutien qui est un apport significatif à leurs yeux et ceux de l’Eternel.

MBUMBA PANZU, coordonateur de l’orphelinat, a expliqué aux délégués les difficultés qu’ils rencontrent pour le soin et l’encadrement de ces enfants. Il s’agit notamment du manque d’eau potable, malgré le geste salvateur de l’ong Esaie 58, qui a installé un robinet de la Regideso dans la parcelle, mais l’eau ne jaillie presque pas; les soins de santé, la scolarité et le loyer.

C’est avec une oreille attentive que les délégués d’Abierto ont écouté les cris des enfants et ont promis d’apporter tant soit peu un soutien à ces enfants.

Quid de l’Ong Abierto ?

Abierto est le fruit de deux étudiants de la génération Z (1990-2000), qui s’étaient résolus à niveler le terrain de jeu de l’éducation. Sous la bannière d’Abierto, une initiative à but non lucratif, le projet s’appelle « kits4kids (kitsforkids) » qui permet de fournir gratuitement de fournitutes scolaires de base. Les kits de soins éducatifs sont donnés à ceux pour qui l’education est devenue une sorte de fantasme.

Sai Akhil Palikam, dont le voyage a commencé en Inde et Jeremie Mulumba, dont le voyage a commencé au Congo. Ils ont décidé qu’au lieu d’un miracle, ils feraient quelque chose. Les deux considèrent la complaisance comme une maladie et espèrent ou souhaitent que quelqu’un fasse quelque chose qui ne figure pas dans leur ADN.  » Aujourd’hui l’accès à l’education de qualité n’est plus un bien public, il est passé d’une noble entreprise de la recherche puriste de la connaissance à un but lucratif dans lequel l’enseignement et l’apprentissage sont les péripheriques et dont le résultat financier est une réligion », estiment-ils.

L’Abierto veut, ensemble avec l’USAID, atteindre plus de 100 pays d’ici la fin de cette année.

Cette activité s’est terminée autour d’un répas avec les enfants de l’orphelinat et c’est vers 16h que l’équipe d’Abierto a quitté les installations de l’Orphelinat « Les Cris des enfants ».

Trésor KALAFAYI/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Le Salon des Médias et du Business ouvert ce jeudi à Kinshasa 

Published

on

C’est sur le thème: « Les médias, un atout pour la croissance des entreprises en RDC » que le Salon des Médias et du Business s’est ouvert ce jeudi 26 au 27 janvier 2023 à l’hôtel Fleuve Congo.

Événement incontournable de la scène des médias, le Salon des Médias et du Business est l’unique salon en RDC qui rassemble toute la presse et les opérateurs économiques pour discuter des possibilités d’une relation gagnant-gagnant.

Ce salon est organisé par l’Association des médias en ligne (MILRDC) en collaboration avec la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), avec l’appui technique d’Internews sur financement de l’Union Européenne dans le cadre du projet Medias Indépendants et Innovants (Medias 2I).

Prennent part à cette rencontre, environ une centaine de journalistes, communicateurs et chefs d’entreprises.

L’objectif visé par les organisateurs est double : « d’abord évaluer les avancées de l’écosystème médiatique et son impact éventuel sur la croissance des entreprises du pays et ensuite initier un espace d’échange sur diverses thématiques en vue d’améliorer la relation entre le secteur privé et les médias », a déclaré Noémie Kilembe, directrice adjointe d’Internews.

Durant les deux jours du Salon, les participants prendront part aux echanges à travers quatre panels. Les deux premiers prévus ce jeudi ont tablé sur « la réglementation de la publicité en RDC et son impact sur les revenus des médias »; et aussi « les médias face aux régies publicitaires et GAFAS ».

Pour ce vendredi, le premier panel traitera de la diversification des services et des offres des médias, alors que le deuxième planchera sur la gouvernance et la gestion des médias en tant qu’entreprise.

Ce Salon, convient-il de rappeler, rentre dans le cadre du projet M2I débuté en janvier 2020 et qui s’achève à la fin du mois de janvier 2023.

Déborah Kabuya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising