Connect with us

Actualité

Kinshasa : Le centre de dialyse fermé depuis 6 mois faute d’intrants

Published

on

Ayant suscité beaucoup d’espoir lors de son inauguration en 2016, le Centre de dialyse de Kinshasa peine aujourd’hui à répondre aux attentes la population kinoise.

Des sources bien informées nous apprennent que ce centre est fermé depuis 6 mois à cause d’une pénurie d’intrants.

” le coût de ces intrants varie entre 75.000 & 150.000$”, ont fait savoir des agents et cadres du centre.

Déjà plusieurs patients qui fréquentent cette structure médicale spécialisée dans le traitement des reins se plaignaient, notamment des ruptures fréquentes de stock des principaux produits, sans lesquels la dialyse n’est pas possible, en l’occurrence, « le lovemax et le héparin » depuis 2018.

Plusieurs expliquent cette situation par un manque criant de politique prévisionnelle de la part des responsables du Centre.

Notons que le gouvernement provincial de Kinshasa a inauguré ce centre de dialyse le samedi 10 décembre 2016 dans l’enceinte de l’Hôpital général de référence, ex-Mama Yemo pour soulager les patients atteint d’insuffisance rénale .

Ce centre équipé de dix générateurs d’hémodialyses neufs est un service public de la ville qui jouit d’une autonomie administrative et financière.

Il emploi trente-neuf agents dont quatre médecins néphrologues et un médecin anesthésiste-réanimateur.

Le montant exigé pour chaque séance de dialyse est de 50 dollars américains. Dans d’autres centres de dialyse, les patients déboursent plus de 200 dollars américains.

En son temps, le gouverneur André Kimbuta avait assuré que le centre disposerait régulièrement d’un stock d’intrants pour une année.

Selon les statistiques de 2018, fournies par le ministre provincial de la Santé de Kinshasa, 12,4% de la population kinoise souffre d’insuffisance rénale.

La population de la ville de Kinshasa est estimée à plus de 10 millions d’habitants.

Les partenaires de la santé, les opérateurs économiques et toutes les personnes de bonne volonté sont donc appelés à appuyer ce centre en intrants pour assurer sa survie.

Bishop Mfundu

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

%d blogueurs aiment cette page :