Connect with us

Actualité

Kinshasa : Gentiny Ngobila rend hommage au cardinal Monsengwo à la célébration eucharistique de Notre-Dame du Congo

Published

on

 

La célébration Eucharistique en mémoire du Cardinal Laurent MONSENGWO a été organisée à la Cathédrale Notre-Dame de Lingwala.

Aussitôt atterri à Kinshasa, la dépouille mortelle du 3ème cardinal de la RDC a été escorté avec un impressionnant cortège depuis l’aéroport de Ndjili jusqu’à la Cathédrale Notre-Dame Lingwala.

Tous les évêques des différents diocèses de la République Démocratique du Congo ont participé à cette célébration mémoriale.

En tête du Clergé catholique, le Cardinal Fridolin Ambongo, Archevêque de Kinshasa.

Les officiels congolais de la RDC et du Congo Brazzaville étaient aussi présents: les présidents des deux Chambres du Parlement de RDC, des députés nationaux le Premier Ministre, des membres du Gouvernement et beaucoup d’autres personnalités politiques et économiques de notre pays.

Le gouverneur de la ville Gentiny Ngobila Mbaka, présent à cette célébration, a eu l’occasion de rendre au Cardinal Laurent MONSENGWO Pasinya, un vibrant hommage, au nom des Kinois et au sien propre.

Après l’homélie fait par l’Evêque d’Idiofa, Monseigneur José Moko, le patron de la Ville de Kinshasa a pendant sa prise de parole fait l’oraison funèbre de l’illustre disparu qu’il a qualifié de prince de l’Eglise et grand acteur de la scène politique de notre pays. Gentiny Ngobila Mbaka a relevé l’importance de rendre hommage aux grands esprits lorsqu’ils passent d’une vie à trépas.

Étant donné que ces hommages permettent de conserver les souvenirs des valeurs humaines, intellectuelles et spirituelles au profit des générations futures.

Le Premier Citoyen de la Ville de Kinshasa a regretté la disparition d’un baobab , d’un encrage qu’est le cardinal Laurent MONSENGWO Pasinya dont le pays avait encore besoin.

Gentiny Ngobila a également fait l’éloge du prelat qui était pour lui une personnalité avec qui il a développé des relations très étroites et qui lui a donné l’occasion de s’abreuver à la source de sa sagesse dont il a bénéficié depuis l’époque où il était à la tête de la province du Mai-Ndombe, province d’origine du Cardinal Laurent MONSENGWO. En somme Beaucoup de souvenirs qui ont tissé des liens solides entre les deux hommes.

“Je beni le Seigneur Dieu tout-puissant qui par sa grâce et sa divinité a permis que je sois Gouverneur de Kinshasa en cette période spéciale de l’église catholique avec la création à Rome du Cardinal Fridolin Ambongo. Cette cérémonie à la quelle j’ai participé, a fait de moi l’un des rare dirigeants d’une ville africaine qui compte deux cardinaux_ “, a déclaré le Premier Citoyen de Kinshasa.

Visiblement très ému par la douleur qui ronge son cœur, le Patron de la capitale RDcongolaise a tenu à remercier celui qu’il considère comme une figure paternelle de premier ordre, pour le travail inlassable qu’il a abattu pour la Ville de Kinshasa en tant que pasteur, artisan de la justice et de la Paix . ” _J’étais très fier d’avoir dans ma ville une personnalités d’un tel charisme, un loyal et fidèle serviteur de Dieu_ ‘ a dit Gentiny Ngobila Mbaka.

Le Cardinal Laurent MONSENGWO qui a été un fervent défenseur de la vision Kinshasa Bopeto du Gouverneur laisse derrière lui une mission pour laquelle le patron de la ville a sollicité la continuité du soutien au combat auprès du Père Tout-Puissant par ce grand homme qui vient de rejoindre le Panthéon.

Il faut noter que Gentiny Ngobila Mbaka a également profité de la tribune pour présenter ses condoléances à l’Archevêque de Kinshasa, le cardinal fridolin Ambongo ainsi qu’à toute la République Démocratique du Congo.

Gentiny Ngobila Mbaka a fini, la mort dans l’âme son intervention avec un chant liturgique en lingala traduit par :” Kinshasa, lève toi et brille ”

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

L’UNC Stéphane Mashukano formel : « Kagamé est en perte de vitesse et va vers sa chute !»

Published

on

Digérant mal les propos du président de la République rwandaise, Paul Kagamé, qui se considère victime de la guerre dans l’Est de la RDC, Heri Mashukano Stéphane, secrétaire interfédéral du parti politique Union pour la nation congolaise (UNC) au Nord-Kivu et coordonnateur de l’Union Sacrée dans la même province, est monté au créneau ce mercredi qualifiant cette sortie médiatique de “raté”. Il souligne même que le président Kagame a manqué l’occasion de se taire pour une fois de plus.

« C’est une nouvelle sortie ratée de la part de Kagame. Il a manqué la chance de se racheter, mais du moins il ne peut plus se racheter par ce qu’un léopard mourra toujours dans sa peau… Je ne sais pas si Monsieur Kagame pense que le monde tourne autour de lui. Je l’ai souvent dit que Hitler était arrogant, mais il avait fini dans l’acide. Monsieur Kagame doit éviter de terrasser le monstre de peur qu’il ne se réveille et qu’il lui demande des comptes », explique-t-il.

Heri Mashukano Stephane rappelle au président Rwandais que la RDC n’est pas « une sorte de chasse gardée pour lui ».

A l’en croire, le Rwanda, ou mieux son président ne fait pas peur aux Congolais. « Tout ce qu’il fait, souligne-t-il, c’est faire peur à soit même et à sa politique d’occupation ».

Pour cet acteur politique du Nord-Kivu, le président Kagame doit comprendre que tenter de déplacer les bornes est une malédiction. « Heureusement pour nous il tente, mais il n’y parviendra pas et nous sommes tous mobilisés pour faire échec à son projet machiavélique », souligne Heri Mashukano Stephane.

Dans la foulée, Heri Mashukano Stéphane renseigne que Kagame est un homme en perte de vitesse. Selon lui, il y eut un temps Kagame était le coq de la région des Grands Lacs, mais actuellement il n’a plus ses capacités. « A un certain moment il se prenait pour l’homme fort de la région. Mais aujourd’hui, il est en train d’y laisser ses plumes ; ce n’est plus le même Kagame , c’est un monsieur en perte de vitesse quand vous voyez ce qui se passe autour de lui et même dans son pays tout est claire Kagame va vers sa chute ! », lâche l’interfédéral de l’UNC au Nord-Kivu.

Pour rappel, sur demande de l’Union Africaine, une rencontre entre le président Congolais Felix Antoine Tshisekedi et son homologue Rwandais est prévue ce mercredi à Lusaka en Angola. Déjà, cette rencontre alimente le débat sur la toile coté congolais, plusieurs groupes et mouvements recommandent au président de la République de ne pas signer un quelconque accord avec le Rwanda au sujet de la situation sécuritaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Franck Kaky/CONGOPROND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising