Connect with us

À la Une

Kasumbalesa : un sectionnaire de l’UDPS tabassé à mort, sa résidence incendiée !

Published

on

Les violons ne s’accordent plus entre la fédération de l’UDPS/ Kasumbalesa et la base “Bilanga”. Au coeur des dernières escarmouches de ce mardi 01 décembre 2020 : le retour fracassant d’Isaac Tshiswaka, leader de la base Bilanga, coïncidant ainsi avec la visite du travail de la ministre nationale de l’Economie dans cette partie du pays.

Tenant un meeting à la place Kabulo, Isaac Tshiswaka a lancé un message de désobéissance contre les autorités provinciales opposées au “Bilanga”, nom donné à la contrebande locale. ” Les autorités du Haut-Katanga doivent avoir l’amour du peuple qui souffre pendant cette période des fin d’année!”, a-t-il harangué.

Le président sectionnaire de l’UDPS tabassé

Juste après le meeting, les partisans de Tshiswaka ont pris d’assaut la route principale jusqu’à leur quartier général de Bilanga. Sur place, dans un cafouillage indescriptible, ils ont mis à sac la résidence de Kabwika Ntambala, nouvellement nommé président de la section Musumali de l’UDPS.

Quant au propriétaire du lieu, Kabwika, il a été copieusement tabassé, ainsi que sa femme et ses enfants. Plusieurs biens de la maison ont été calcinés.

Au moment où ces lignes sont couchées, les victimes suivent toutes des soins appropriés.

Affirmant avoir formellement identifié les auteurs de cette barbarie, Kabwika Ntabala rapporte que sa famille et lui ont été agressés violemment par les “Combattants de Bilanga” qui déclaraient que, pour eux, le seul fédéral c’est Isaac Tshiswaka. ” Ils ont remis en cause la nomination de Gabriel TSHIMANGA comme fédéral par la hiérarchie du parti au niveau national”, précise monsieur Kabwika.

Interrogé sur cette situation par CONGOPROFOND.NET, le président fédéral Gabriel TSHIMANGA a dit qu’il se réserve le droit de saisir la justice contre les auteurs de ces actes ignobles. ” Nous n’avons jamais été saisi du retour de Tshiswaka à Kasumbalesa. Il n’a pas qualité d’engager l’UDPS/Kasumbalesa(…) Tshiswaka à un problème avec la justice…”, a-t-il rappelé.

S’agissant des dégâts causés par les acolytes de Tshiswaka, il a confirmé que le sectionnaire de l’UDPS est grièvement touché, autant sa femme et ses enfants.  “Nous regrettons ce comportement et invitons la justice à faire son travail”, déclare Gabriel TSHIMANGA MBUYI.

Notons que le nommé Tshiswaka est visé par la justice de la province du Haut-Katanga pour plusieurs griefs à sa charge.

JOSEPH MALABA/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central «DGRKAC» : La Commission Kayombo dédouane le gouverneur sortant John Kabeya de l’enquête

Published

on

La gestion du gouverneur sortant du Kasaï Central, John Kabeya Shikayi, n’a pas fait l’objet d’une enquête de l’Assemblée provinciale. C’est ce qu’a révélé le député provincial Bob Kayombo, président de la Commission spéciale mise en place par l’organe délibérant du Kasaï Central pour enquêter sur la gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central, «DGRKAC». Il l’a dit dans une interview accordée à la presse au lendemain de l’adoption des recommandations issues de cette enquête, le vendredi 14 Juin.

D’après cet élu de Kazumba, le travail effectué par sa Commission a été sapé. Bob Kayombo s’indigne de constater que les responsables directs cités dans son rapport ne soient pas mis en justice et parle d’un acharnement de certains élus provinciaux sur la personne de John Kabeya Shikayi.

” L’enquête que nous avons menée ne concerne nullement la gestion du Gouverneur Kabeya. J’ai été sidéré, séance tenante, de voir certains députés provinciaux citer le Gouverneur sortant et estimer qu’il soit déféré devant la justice pour des raisons que j’ignore jusqu’à présent. Mes regrets c’est de voir les dirigeants de la DGRKAC que nous devrions blâmer être blanchis pour des raisons inavouées. Mais les gens qui n’ont même pas fait objet d’une enquête soient assimilés aux gestionnaires directs de la DGRKAC. Nous n’avons pas enquêté sur la gestion du gouverneur Kabeya…”, explique-t-il sous un ton fort.

Concernant la gestion de la DGRKAC qui a fait l’objet de l’enquête de sa Commission instituée par la Première institution du Kasaï Central, le député Bob Kayombo s’est indigné des révélations recueillies lors de cette enquête et met plutôt en cause l’équipe dirigeante de cette régie financière provinciale.

On ne peut pas accepter que notre seule source de revenus soit dirigée avec légèreté et amateurisme. Nous avons constaté un dysfonctionnement dans l’appareil de gestion de cette régie, commençant par la Direction générale jusqu’aux agents commis aux postes de péages. Nous sommes allés sur terrain, où les agents se servent à souhait les fonds de l’État. Il y a eu exactement des détournement sûrement, les fonds perçus dans les centres Kazumba et Luiza n’ont pas été tracés.”, martèle-t-il.

Pour rappel, c’est après son départ de Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central le 30 avril passé, qu’un cafouillage a été constaté dans la gestion de la régie financière entretenue, d’une part, par le ministère provincial des Finances, les responsables de la DGRKAC et le gouverneur ad intérim.

J.M.(C.P.)/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte