Connect with us

À la Une

Kaniama Kasese : Le député Mike Mukebayi impressionné par le travail abattu par les “Bâtisseurs” !

Published

on

Par route, par voie fluviale ou le chemin de fer, tous les moyens de transport sont bons pour desservir en maïs le pays. Après l’espace Kasaï, c’est au tour de Kinshasa d’être arrosé de cette denrée venue de Kaniama Kasese, dans le Katanga. Mercredi 7 septembre, trois barges de 500 tonnes chacune accoste sur le port de la capitale congolaise sous le regard personnel du général Kasongo KABUIK, numéro 1 du Service National.

Comme dans d’autres provinces du pays, le général-major a tenu à assister personnellement à l’arrivée de 1500 tonnes de maïs sur le sol kinois.

Produire à Kaniama Kasese c’est bien mais la RDC c’est 80 millions de terres arables étendues sur tout le pays. A Lovo, dans le territoire de Songololo, province du Kongo central, où le Service National a érigé son centre, le site est à sa deuxième Saison culturale et s’apprête à sa troisième. L’expérience qu’a tenue à palper du doigt le député provincial, élu de Kinshasa, Mike Mukebayi.

J’étais loin d’imaginer qu’à quelques 200 km de Kinshasa, un projet de si grande envergure puisse se développer; Que le maïs qu’on voyait à Kinshasa se produire de loin; Que le service national a pu mener un si grand projet avec très peu de moyen… Mais il faudra vraiment travail, il faut conscientiser pour que d’avantage de moyen soit accordé à ce service et à son général Kasongo KABUIK !”, a plaidé le député provincial pro-Katumbi, Mike Mukebayi Nkoso, toujours impressionné par le travail abattu par des ex Kulunas, aujourd’hui “Bâtisseurs“.

Pour sa part, le général Kasongo a plutôt confirmé avoir bénéficié des moyens conséquents pour un rendement optimum de ce service rattaché à la présidence de la République. ” Le Commandant suprême des FARDC vient de doter notre Service des moyens qu’il faut. Je vous l’annonce, il y a des tracteurs,  tronçonneuses, véhicules, etc. Il y a même des engins lourds de génie civil comme des bulldozers, etc. C’est une première, je dis bien depuis la création de Service National on n’a jamais eu de telle dotation. C’est pour la première fois. Au regard d’une telle dotation, le service national envisage atteindre 5000 tonnes rien que pour la campagne agricole 2022-2023″, a-t-il martelé.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Constant Mutamba : “À Makala, les prisonniers mangent 2 à 3 fois par jour…”

Published

on

Après des vidéos choquantes sur les conditions des prisonniers au Centre Pénitentiaire de Kinshasa/Makala (CPK) révélées par les médias internationaux, Constant Mutamba, ministre de la Justice et garde des Sceaux, est monté au créneau pour indiquer que ces images sont très vieilles.

Ce membre de l’exécutif national a pris la défense du pays, ce lundi 22 juillet 2024, sur son compte X et rassuré que “les prisonniers congolais mangent 2 à 3 fois par jour“.

Il a rappelé que la “RDC est un État souverain ” et fait savoir qu’un processus de “désengorgement des prisons et d’amélioration des conditions de détention” était déjà en cours avant que la RFI et la TV5 ne diffusent ces images.

Notons que ces clichés et vidéos publiés par ces médias internationaux mettent en avant plan des détenus entassés par dizaines dans des cellules insalubres, manque de nourriture, etc. Ces images seraient filmées par le correspondant de JeuneAfrique en RDC, Stanis Bujakera, lors de sa détention à Makala.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte