Dev Solaire

Connect with us

non classé

Justice : Pascal Beveraggi résiste encore et toujours aux flèches empoisonnées de la machine Katumbi

Published

on

C’est l’histoire d’un complot mal ficelé et vite démonté. Difficile de réussir dans un combat que l’on veut mener contre le camp de l’honnêteté. Peut-on dire que le dossier que l’on brandit à répétition contre le président Pascal BEVERAGGI soit difficile à comprendre? Je ne le pense pas.

Mais nous faisons face à de la pure MANIPULATION, sur fond de mauvaise foi pour des raisons inavouées. Nous leur contestons tout droit de vouloir ternir impunément l’image d’un investisseur sérieux, compté parmi les meilleurs employeurs de notre pays. Loin s’en faut.

Et comme avec les fois précédentes (puisqu’ils ne sont pas à leur premier coup), l’échec vient de nouveau de leur servir son plat favori. C’est une bande de gens qui paient eux-mêmes leurs propres spectateurs, sans plus.

En guise de rappel pour l’opinion, l’arrêt de la Cour de Cassation que nous brandissent cette bande de zigotos ne visent en rien le président Pascal BEVERAGGI, ni la société NB MINING AFRICA. En revanche, il fait suite au pourvoi en cassation des administrateurs liquidateurs et administrateurs judiciaires de la société NECOTRANS sur une décision rendue par la Cour d’appel de Paris au mois de mai 2018.

En ce qui concerne le président Pascal BEVERAGGI, il n’a jamais été le propriétaire de NECOTRANS et la reprise des actifs de NECOTRANS MINING/NB MINING de par la société OCTAVIA appartenant au président Pascal BEVERAGGI a été infirmée, annulée et invalidée par la décision de la Cour d’appel évoquée ci-dessus.

En d’autre terme, le Président Pascal BEVERAGGI n’est pas concerné par le conflit, si conflit il y a, entre la société MCK et NECOTRANS. Cette obsession à vouloir l’inviter dans un dossier qui ne le concerne pas peut-être pris pour une tentative de racket, ce qui n’est pas acceptable.

D’ailleurs, l’équipe de Moïse KATUMBI ferait œuvre utile de commencer par rembourser à la société NECOTRANS la somme de 20 millions des dollars versée dans une transaction opaque initiée par Moïse KATUMBI et dont le contenu n’a pas encore été suffisamment révélé au monde.

En terme clair, la victime dans ce dossier devrait être la société NECOTRANS qui a versé vingt millions à MCK et qu’elle n’a jamais récupérés. Cette tendance de vouloir transformer les bourreaux en victimes par une manipulation d’opinion ne saurait prospérer devant nous.

Nous sommes disposés à contrecarrer et à poursuivre et pourchasser toute sorte de mensonges et l’intox contre le Président Pascal BEVERAGGI et la société NB MINING AFRICA. Pour cela, nous avons le temps de le faire, la capacité de riposte et d’attaque ainsi que les hommes ressources. RIEN DE LEUR MÉCHANCETÉ NE SAURAIT ATTEINDRE LA PERSONNE DU PRÉSIDENT PASCAL BEVERAGGI. QU’ILS COMPTENT SUR NOTRE DÉTERMINATION À RÉTABLIR LA VÉRITÉ

Papy TAMBA,
Pour le compte de PT CONSEILS

error:
%d blogueurs aiment cette page :