Connect with us

Actualité

IGF/Kongo-Central : Alingeti livre Atou au parquet !

Published

on

Les jours du gouverneur du Kongo-Central, Atou Matubwana Nkuluki, sont en danger à la tête de la province. Et pour cause ! Les conclusions des auditions et de l’enquête menées par l’Inspection générale des finances(IGF) ont ouvert un nouvel épisode de ce feuilleton.

En effet, dans une correspondance adressée au Procureur général près la Cour de cassation, l’Inspecteur général chef de service Jules Alingete présente Atou Matubwana Nkuluki comme auteur principal d’importants détournements des deniers publics au Kongo-Central.

Atou Matubwana a donc volé de caisse du Trésor Public 6.116.626.205,00 FC (francs congolais six milliards cent seize millions six cent mille deux cent cinq), équivalent de 3.058.313,1025 USD au taux actuel.

Plusieurs autres collaborateurs du gouverneur se retrouvent dans le collimateur de l’IGF et mis à la disposition de la justice. Dans le lot, il y a notamment le directeur de cabinet Nzeza Zi Ngeti Claude; le secrétaire particulier du gouverneur, Samba Tanuemino Pathy, et l’assistant du gouverneur Kheme Fuka Unzola qui ont retiré la somme de 11.356.296.500 FC auprès du comptable public principal Code 0622. Cela, sans soubassement. L’IGF fait savoir, dans une _note de l’officier de police judiciaire_, que “cet argent a pris une autre destination que les véritables destinataires qui sont les services civils, militaires et de sécurité”.

Dans les mailles de l’IGF figure également le comptable public principal Code 0622, Jean-Willy Mafuala N’Sila. Lui, a empoché, selon ses aveux reportés par le rapport d’enquête, 2.664.348.327,00 FC.

Au regard des faits établis, l’IGF émet le vœux de voir ces responsables répondre devant la justice.

Reste à savoir si le procureur général près la Cours de cassation sera en mesure de vaincre le gouverneur Atou Matubwana, un habitué des cours qui a su tourner en ridicule plusieurs prétoires et des lois. Dossier à suivre.

Émile YIMBU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

Actualité

États Généraux des Sports : Nkonde et Mbayo dissipent les malentendus

Published

on

Les états généraux initiés par le président de la République et convoqués par le ministre des sports et Loisirs seront organisés, du 20 au 24 août prochain à Mbuela Lodge à Kisantu dans la province du Kongo Centrale. Et à ce sujet, plusieurs malentendus étaient évoqués par différents mouvements concernant ces assises salvatrices pour les sports.

Le vendredi 13 août, le ministre des sports et loisirs Serge Nkonde, a, dans son cabinet, reçu une délégation du Comité olympique congolais dirigé Amos Mbayo pour éclairer la lanterne du ministre et dissiper les malentendus. Cette délégation conduite par le secrétaire général du COC est sortie satisfaite et les deux parties se sont mises sur la même longueur d’onde à cet événement salvateur. “J’ai reçu ce vendredi 12 août 2022 une délégation du Comité olympique congolais conduite par le Secrétaire générale Alain Badiashile. Nous avons échangé sur quelques malentendus concernant les Etats généraux des sports. À l’issue de cet échange, toutes les préoccupations et les zones d’ombres ont trouvé gain de cause”, peut-on lire dans le tweet du ministre des sports et loisirs Serge Chembo Nkonde.

“Il s’est agi des préoccupations du mouvement sportif congolais, nous sommes venus échanger avec son excellence ministre pour toutes ces préoccupations, il a éclairé notre lanterne et nous avons harmonisé nos points de vues. Donc les zones d’ombres, les malentendus ont été aplanies. Donc, nous pensons qu’à la veille de ces états généraux, cette réunion était nécessaire. Le ministre a accédé à nos préoccupations, il était très ouvert, et pour le moment, nous nous mettons sur une même longueur d’onde à cet événement salutaire qui tombe à point nommé”, a dit Alain Badiashile, le secrétaire général du Comité olympique congolais à la sortie de cette audience.

À en croire certaines sources, le COC réclamait rien d’autres que l’intégration de ses membres au comité préparatoire de ces assises, estimant que c’était important puisque qu’ils représentent le mouvement sportif congolais.

Et selon, le secrétaire général aux sports Barthélémy Okito, lors de son passage à la Télé 50 ce samedi 13 août, « désormais deux membres du Comité olympique vont intégrer le comité préparatoire. Peut-on confirmer que nous allons dans ces états généraux avec des esprits apaisés pour l’intérêt du sport congolais dans son ensemble ».

Rex Désiré Owamba / CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising