Now Reading:
Horreur à Bukavu: un dépôt d’ossements humains découvert au cimetière de la Ruzizi
Full Article 2 minutes read

Horreur à Bukavu: un dépôt d’ossements humains découvert au cimetière de la Ruzizi

Le conseil urbain de la ville de Bukavu vient d’annoncer l’ouverture d’une enquête visant à traquer tous ceux qui sont concernés, de près ou de loin, à la spoliation du cimetière de la RUZIZI à Bukavu, dans la province du Nord-Kivu.

“Les gens qui vivent à cet endroit ne respectent plus les cadavres. Pourtant la profanation des tombes est passible d’une peine d’emprisonnement ainsi que l’exhumation des cadavres constitue une autre infraction punie par la loi pénale congolaise”, a précisé le maire de Bukavu Meschack BILUBI à CONGOPROFOND.NET

Au cours d’une descente sur le terrain, le lundi 1er octobre 2018, le conseil urbain a découvert un lot important des ossements déterrés par ceux qui, à la recherche des parcelles, ont envahi les cimetière de la Ruzizi.

“Les occupants illégaux du cimetière de la RUZIZI sont les premiers présumés responsables car ils déterrent ces ossements et les stockent dans une fosse commune. Parfois, ils vont loin en brûlant ces ossements humains. Ces fosses communes ont une forme de tombe pourtant il s’agit d’un dépôt d’ossements humains”, a dénoncé le patron de la ville.

Notons que ce conseil urbain de sécurité a décidé de procéder à des enquêtes minutieuses pour que les responsables de ces actes ignobles soient punis conformément à la loi. Il est constitué du maire de Bukavu, du procureur de la république du parquet près le tribunal de grande instance de Bukavu, du commandant de la Police nationale congolaise ville de Bukavu, du commandant des Forces armées et d’autres membres.

Shukuru Ntwali/CONGOPROFOND.NET

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code

Input your search keywords and press Enter.
%d blogueurs aiment cette page :